J’ai testé une cure de jus detox avec KitchenDiet!

Je ne sais pas vous, mais en ce qui me concerne, les vacances approchent et je dois dire que j’ai une fois de plus échoué à l’objectif de perdre du poids avant l’épreuve du maillot de bain! Vous me direz, avec toutes les gourmandises que je mange pour les partager ici, c’est pas étonnant! Oui oui, c’est de votre faute si je grossis! Et dans quelques jours je serai en Russie à m’empiffrer de zakouskis arrosés à la vodka, autant vous dire que tout cela ne va pas s’arranger!
Mais une fois n’est pas coutume, j’ai testé ce début de semaine une cure de jus detox d’une journée, constituée à 100% de jus de fruits et de légumes. Lorsque Yohan de KitchenDiet ma proposé de tester leur régime detox 1 jour, je me suis dit qu’à défaut d’avoir arrêté les burgers, pizzas et cheesecakes cet été, je pourrais rendre service à mon organisme en essayant ce programme! L’idée de le faire sur une seule journée m’a bien séduite car je sais pertinemment que je ne pourrais pas tenir plus longtemps! C’était également l’opportunité pour moi de goûter ces jus de fruits et légumes frais, composés de mélanges plus intrigants les uns que les autres.

Une cure detox, à quoi ça sert?

Commençons par réviser les bases! Si vous ne connaissez pas les cures detox, en quelques mots je eux vous dire qu’elles viennent de Los Angeles et font fureur sur les comptes instagram des blogueuses américaines Elles permettent de purifier le corps et de nettoyer l’organisme. Ces cures detox sont notamment recommandées lorsque vous êtes stressée, déprimée, que vous mauvaise mine, ou que vous avez trop abusé des aliments gras, sucrés, salés ces derniers temps.

KitchenDiet, c’est qui ?

KitchenDiet est une marque de cures detox à base de jus de fruits et légumes fais, qui propose également des plats minceur tout prêts et élaborés par un chef 2* Michelin. Ils proposent des programmes repas minceur pour hommes et femmes, mais aussi 4 cures différentes à base de jus detox allant de 1 à 7 jours!

Comment ça se passe avec KitchenDiet?

Avant de vous parler du résultat de cette cure, je vais déjà vous raconter comment cela se passe avec KitchenDiet lorsqu’on commande! Il faut savoir que KitchenDiet livre dans toute la la France, au créneau de votre choix (samedi matin inclus) et expédie en 48 heures maximum vos commandes.
Quand on commande chez KitchenDiet, on a aussi droit aux conseils d’une diététicienne par téléphone à qui on peut poser toutes ses questions concernant le programme avant d’attaquer.

Ça marche comment ?

Pour ma part, j’ai testé la cure 1 jour qui est constituée de 8 jus (oui, tout ça!). La cure consiste à remplacer ses repas et collations habituels par les jus, soit une journée d’alimentation exclusivement liquide. On peut les consommer comme on veut, quand on veut, mais on peut aussi s’inspirer du menu type proposé par KitchenDiet. La cure de jus 1 jour n’a pas pour objectif de faire perdre du poids ou d’amincir, mais plutôt de nettoyer l’organisme après une période de stress ou un week-end chargé.

On déballe le colis?

J’ai tout reçu très rapidement par camion réfrigéré dans une grande boîte, l’ensemble était bien protégé et les jus étaient super frais, ce qui signifie qu’il n’y a pas eu de rupture de la chaîne du froid! Au déballage, j’ai eu la joie de découvrir 8 jus très colorés. Leur packaging est simple et joli, avec un petit logo de la marque et la liste de tous les fruits et légumes de chaque jus. Les produits ont des dates limites plutôt longues qui permettent de bien s’organiser. Les couleurs des jus sont naturelles, logique car il n’y a aucun additif ou colorant à l’intérieur.
Voici le contenu de ma cure 1 jour PURE LIQUIDE :
Sunny Mary : Carotte, orange, tomate, tabasco
Red : Pomme, litchi, framboises, cranberries, citron vert, baies de goji, jus de gingembre
Gold : Pomme, céleri, thé vert, menthe, citron vert, gingembre
Yellow : Ananas, mangue, pamplemousse, fruit de la passion, curcuma, gingembre
Yellow Drive : Pomme, fenouil, concombre, citron et coriandre
Green : Pomme, céleri branche,kiwi, citron vert, épinard, menthe
Pink Power : Pomme, carotte, poire, orange, betterave, citron, cardamome
Beet-up : Pomme, cranberry, grenade, myrtille, betterave
Comme vous l’aurez remarqué, chaque jus a son petit nom. En découvrant les parfums, je suis intriguée et j’ai super hâte de m’y mettre!

Ma journée de test en live (ou presque)

J’ai planifié ma cure pour le lundi, le jour où j’aime bien manger léger pour compenser les excès du week-end. J’ai choisi de suivre les recommandations de KitchenDiet en prenant les jus dans l’ordre conseillé :
Petit déjeuner : Green & Red
Collation du matin : Pink Power
Déjeuner : Beet-up & Gold
Collation : Yellow
Dîner : Sunny Mary & Yellow Drive

Le petit-déjeuner

Je sais que je vais en choquer plus d’un(e), mais je me lève très tôt le matin, vers 5 h 30, et je ne petit-déjeune pas à part un thé sans sucre. Je ne mets donc rien dans mon estomac avant midi voire 13 heures d’habitude. Oui je sais, certains d’entre vous doivent s’évanouir rien qu’en me lisant, mais mais que voulez vous, j’ai beau savoir que c’est mal, je n’arrive pas à changer cette habitude. Je n’étais donc pas inquiète pour le petit-déjeuner, je savais que les deux jus me suffiraient amplement!
Je me lève donc vers 5 h 30, je bois un verre d’eau comme toujours, puis j’étudie le petit livret et sélectionne les jus qui sont recommandés. Moi qui ne petit déjeune jamais, j’ai du mal à finir les deux jus tant ils sont copieux et nourrissants. Le Red, au saveurs de fruits rouges est un véritable régal. Le Green est plus surprenant avec son goût de céleri, surtout au réveil, mais c’est frais et agréable. Me voilà bien rassasiée pour partir au travail!

La collation

N’étant déjà pas habituée à petit déjeuner, je n’ai absolument pas faim quand arrive l’heure de ma collation! Mais c’est avec plaisir que je découvre ses délicieux parfums! Fan de cardamome, j’ai apprécié sa saveur subtile et délicieuse du Pink Power!

Le déjeuner

Je déjeune au travail devant mon écran avec le Beet-up et le Gold. Le Gold contient lui aussi du céleri, mais à un dosage subtil (ou alors ça y est, je suis devenue accro au céleri). Toujours est-il que j’ai plus apprécié le céleri dans ce jus que dans le Green. Le Beet-up est vraiment original, la betterave ne domine pas mais on sent réellement son goût terreux, que personnellement j’aime beaucoup.

La collation

Moi qui ne goûte jamais, voilà un petit plaisir qui vient égayer mon après-midi au travail. Le Yellow detox est un véritable régal! Heureusement car je n’ai pas du tout faim, et j’aurais du du mal à me forcer si je n’avais pas autant le coup de cœur pour ce jus! C’est mon favori entre tous!

Le dîner

Le lundi soir, je suis habituée à manger léger, et là j’avoue qu’avec les jus consommés durant la journée, je n’ai pas franchement faim. J’aurais bien envie de grignoter quelque chose de solide malgré tout, mais allez, c’est le dernier effort et demain on reprend une vie normale… Cette fois encore, les deux jus me plaisent beaucoup : le Yellow drive a un petit goût de soupe glacée ou gaspacho, la coriandre fraîche explose en bouche et comme j’adore cette herbe, je suis ravie! On continue avec le Sunny mary! Entre la tomate et le tabasco, j’ai l’impression de me boire un petit bloody mary, c’est un mélange à tomber! Il ne manquerait plus qu’une goutte de vodka dans celui-ci… Comment ça, c’est pas detox?

Conclusion

La journée a été moins difficile que ce que je le pensais au premier abord. Comme j’ai fait cette cure un jour de travail, je n’ai pas eu l’occasion d’être tentée d’aller piocher dans le frigo et c’est très bien comme ça! Au niveau des sensations, je n’ai rien remarqué. Pas de faim, pas d’écœurement, pas de ballonnements, rien de spécial en fait!
Concernant le goût, tous les jus sont très bons, mais certains pourront dérouter les personnes qui n’aiment pas le goût de certains légumes. Les jus sont bien consistants et j’ai aimé le fait que l’on sente réellement le goût des fruits et légumes frais, et que les mélanges n’étaient pas trop sucrés.
J’ai ressenti une certaine frustration à ne manger que du liquide, mais heureusement ce n’était que pour une journée. Je pense qu’à l’avenir, si je renouvelle ce type de cure, ça sera après les fêtes, pour ne pas mettre 2 mois à récupérer ma forme et mon énergie après le traditionnel enchaînement de repas trop lourds. Je m’orienterais plutôt sur une cure de 3 jours car elles intègrent un peu de crudités et de yaourts pour avoir le plaisir de mâcher en complément des jus.
Si je devais résumer cette cure detox en quelques notes, je dirais :
Goût : Hyper frais, naturel et intense
Originalité des parfums : ++++, des mariages auxquels je n’aurais jamais pensé
Capacité d’intriguer les collègues qui vous voient vous régaler avec vos jus au bureau : à son maximum
Allers/retours aux toilettes : J’ai arrêté de compter mais c’est assez diurétique
Sur la balance : je sais ce n’est pas un régime, mais tous mes excès du week-end étaient effacés après cette cure!
Si vous voulez vous aussi tenter l’expérience, rendez-vous sur le site KitchenDiet et bénéficiez d’une réduction de 10 euros sur toutes les cures avec le code DETOX10!

Ricotta rôtie aux légumes confits et zaatar

Je ne sais pas vous, mais moi dès que l’été est là, il me prend des envies des envies d’Italie! A défaut d’y aller, je laisse les produits italiens envahir ma cuisine! La cuisine italienne occupe une place prestigieuse dans le hit-parade des meilleures cuisines du monde selon moi-même. Parmi les bons produits que l’on peut savourer en provenance de magnifique pays, on compte la célèbre ricotta. La ricotta est un fromage à pâte fraîche originaire d’Italie. La recette traditionnelle utilise du lait de brebis ou de vache. C’est un fromage riche en eau et relativement peu calorique.
La ricotta est un produit que je cuisine peu. En fait même si je trouve ça très bon, je n’ai pas trop d’idées de quoi en faire, ou alors elle n’est pas la star du plat à proprement parler. Je me suis pourtant régalée avec ce gâteau sicilien à la ricotta l’an dernier, je l’avais trouvé mémorable et je ne peux qu vous le recommander!
Avec l’été, j’aime troquer mon maroilles chéri et ma raclette adorée contre des fromages que je trouve plus de saison comme la feta, la mozzarella ou… la fameuse ricotta. J’ai donc eu envie de tenter ma chance en la mettant à l’honneur dans une recette où elle est consommée cuite et en version salée. J’avais vu passer notamment une recette de ricotta rôtie aux tomates cerises chez Julia du blog Cooking Julia puis chez chez Plaisir et équilibre. J’ai eu envie de décliner ma propre version sur le même principe, avec un mélange de légumes d’été.
 
Le résultat est tout simplement délicieux ! J’ai beaucoup aimé la texture de la ricotta qui devient plus ferme et un peu moins humide, et le côté sucré des légumes. Tout ceci, en se mélangeant à la ricotta et au pain, donne un plat très parfumé et plutôt léger. Accompagné d’une petite salade verte et pourquoi pas de quelques noix, ce plat fera merveille que vous soyez végétarien ou non, mais bien sûr selon la quantité de pain que vous mangez avec, ça peut devenir beaucoup moins léger!
Dans cette recette, j’ai couvert ma ricotta de zaatar, un mélange d’épices libanais qui me vient de mon partenaire l’Étal des épices. J’adore ce mélange de sumac, sel, thym, sésame doré et sésame blanc, il est parfait pour mettre du soleil et de l’originalité dans les assiettes. On peut le mélanger à de l’huile d’olive pour le badigeonner sur les pains par exemple, ou s’en servir pour parfumer un plat comme je l’ai fait ici.
Pour découvrir la recette, c’est sur le site de l’Étal des épices que ça se passe!

Clafoutis aux deux tomates et polenta

Je réalise que je ne vous ai jamais proposé de recette à base de polenta ! En fait, c’est un produit que je cuisine très peu, je n’ai pas franchement d’idée de quoi en faire, pourtant c’est délicieux! Je me suis donc dit qu’il fallait que ça change! Je ne sais pas pourquoi, le clafoutis salé m’est tout de suite venu à l’esprit, j’ai pensé qu’y ajouter de la polenta pourrait donner quelque chose de très sympa!

 

J’ai donc improvisé ce petit clafoutis aux tomates où la polenta vient apporter du goût et de la texture. C’est la première fois que l’on mangeait de la polenta depuis bien longtemps, et nous avons beaucoup aimé!Je dirais même que nous nous sommes régalés avec ce clafoutis agréablement parfumé et très moelleux !

Pour cette recette, j’ai utilisé un mélange d’épices nommé « assaisonnement spaghetti » qui me vient de mon partenaire L’Étal des Épices.  C’est un mélange d’épices délicieux, réalisé à base de basilic, d’origan, d’ail, de poivron, et de tomate. Il vient apporter immédiatement une touche italienne aux plats dans le quel on l’utilise. Un peu de ce mélange d’épices et un filet d’huile d’olive sur vos pâtes, et vous obtenez un plat délicieux! Évidemment pour contredire son nom, j’ai eu envie de le tester dans autre chose que des spaghetti, mais une recette plus conventionnelle (et tout aussi délicieuse) suivra bientôt…

J’ai également utilisé des tomates green zebra qui m’ont fait de l’œil pendant mes courses. C’est l’été et la saison des tomates bat son plein, je ne pouvais donc pas résister à ce plaisir de saison! Cette variété ancienne à la couleur vert éclatante zébrée de jaune peut surprendre au premier abord, mais elle est délicieuse ! Je l’ai trouvée très juteuse et un peu plus acide que ses copines rouges, mais ce n’est peut-être qu’une impression!

Ce clafoutis se déguste chaud, tiède ou froid, après quelques heures passées au réfrigérateur. Vous pouvez bien sûr varier la garniture de cette recette tout au long de l’année.

 

Pour découvrir la recette sur le site de l’Étal des épices, c’est ici!

 

 

 

Granola salé au paprika

Avis aux amateurs d’avoine : vous allez vous régaler. Personnellement j’adore l’avoine, que ce soit en porridge, en muesli ou dans de nombreuses recettes, à la place de la farine.
Alors quand j’ai vu un granola salé sur le blog Rappelle toi des mets, je me suis dit que c’était une drôle d’idée, certes, mais surtout que j’allais forcément craquer! Imaginez : un granola salé, croustillant, et subtilement parfumé d’épices, il y a de quoi avoir envie de goûter!
Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin de lait ou de yaourt pour profiter de ce granola. Il est assez bon pour l’engloutir en quelques instants par poignées, mais si vous arrivez à vous retenir, sachez qu’il y a plein de façons de l’utiliser!
Déjà, dites bonjour au meilleur ami de vos salades. Si vous êtes comme moi et aimez mélanger tout ce qui traîne chez vous pour faire des salades improvisées, vous allez adorer y ajouter ce granola. Il ajoute une note croustillante très agréable à tous types de salades.  Je pense qu’il serait notamment top sur cette salade de melon au jambon serrano et noix de cajou. Suivant la quantité que vous mettez, le granola peut faire une petite décoration façon crumble, ou même carrément remplacer le féculent pour vous éviter d’avoir à cuire du riz.
Ce granola est également excellent avec des soupes chaudes ou froides comme le gaspacho, ou servi sur une sauce au yaourt pour tremper des bâtonnets de carotte à l’apéro. Vous pouvez aussi en saupoudrer sur les gratins, en l’ajoutant dans les cinq dernières minutes de cuisson, pour éviter qu’il ne brûle. Enfin, il sera très sympa parsemé sur des légumes grillés ou sur  un beau morceau de poisson. En bref, amusez-vous à en mettre partout ! Il y a sans doute plein d’autres idées que je n’ai pas encore testées, ce qui est sûr, c’est que désormais je ferai en sorte de toujours avoir un bocal de granola salé d’avance dans mon placard!
Ce que j’ai​ aimé dans cette recette, c’est son petit goût addictif et sa texture bien croustillante. Comme avec les granola sucrés, vous pouvez très facilement le personnaliser et le décliner avec toutes sortes de graines que vous aurez à disposition dans vos placards. J’ai choisi de faire une version avec un mélange d’avoine et de blé, et de mettre à l’honneur la saveur du paprika que j’aime beaucoup.
Petit bonus, cette recette est très rapide à faire. Donnez-vous 10 minutes pour mélanger les ingrédients, enfournez, stockez en bocal et c’est tout!
Si vous ne connaissez pas le blog Rappelle toi des mets, allez vite le découvrir! C’est un festival de belles photos et de recettes alléchantes!

P.S. : Si vous cherchez des bocaux pour stocker votre granola, en voici des chouettes :

Granola salé au paprika

Pour 2 bocaux
  • 70 g de flocons d’avoine
  • 30 g de son  de blé
  • 30 g de son d’avoine
  • 65 g de mélanges de graines
  • 2 c. à s. d’eau
  • 2 c. à s.  de miel
  • 2 blancs d’oeufs
  • 1/2 c. à c.  de sel
  • 3 c. à s.  de de parmesan râpé
  • 4 cl d’huile de courge
  • 1 c. à s. d’herbes de Provence
  • 1 c. à s.  de paprika
  • 1/2 c. à c. de graines de moutarde
 Préchauffez votre four à 150°C.
Mélangez les ingrédients secs.
Ajoutez l’eau, le blanc d’oeuf, et pétrissez. Ajoutez alors l’huile , mélangez à nouveau, et ajoutez en si besoin. Il faut que le mélange s’amalgame (colle) légèrement.
Parsemez de petits « paquets » de granola sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Enfournez pour 15 à 20 minutes en remuant à mi-cuisson.
Sortez le granola salé lorsqu’il est doré et attendez qu’il refroidisse  et se solidifie, puis conservez le dans un bocal.
Source d’inspiration :

Salade de melon, feta et concombre

Aujourd’hui je vous raconte des salades ou en tout cas, je vous parle salades! Je suis toujours un peu réticente à l’idée de faire des salades, car j’aime des plats plus riches et qui tiennent plus au corps. C’est idiot car à chaque fois que j’en fais, je me régale et je me dis que je devrais en faire plus souvent! C’est d’ailleurs exactement ce que je me suis dit en dégustant celle-ci! Elle est tellement fraîche et savoureuse que j’irais jusqu’à décréter que c’est l’une des meilleures que j’ai faites depuis longtemps.

J’ai découvert cette recette sur le site de Claudine, la cuisine de Gut, un blog que j’adore. Claudine concocte des recettes qui me font tellement envie que je me demande parfois si elle ne les a pas inventées rien que pour moi! J’ai d’ailleurs une recette très proche de celle-ci dans mon carnet de recettes perso, je vous partagerai ma version un jour, mais pour l’instant j’ai préféré mettre à l’honneur ma chère copinaute!

Si comme moi vous avez souvent du concombre qui vous reste sur les bras, notez vite cette recette! Personnellement, je suis toujours à la recherche de recettes au concombre à cette période de l’année, car je ne peux pas résister aux promos du type 1 concombre acheté = 1 offert, mais ça fait au final BEAUCOUP de concombre. Si vous avez de bonnes recettes au concombre, partagez-les dans les commentaires ci-dessous, je suis preneuse !

Quand au mariage melon-concombre, saviez-vous que le melon et le concombre sont de la même famille? Ils sont pratiquement frères et sœurs dans le monde botanique, où ils font partie des cucurbitacées. Les cuisiniers ne les associent que rarement, pourtant, en tant que cousins proches, ils se complètent magnifiquement! Ajoutez un peu de fêta, de la menthe fraîche et vous obtenez un plat rafraîchissant pour une chaude journée d’été.

Si vous cherchez une salade avec une petite touche fruitée originale pour accompagner vos repas, cette recette de salade de melon au concombre, fêta et menthe est parfaite pour vous! Servez cette salade avec vos grillades et barbecues en tous genres, ça sera parfait !

P.S. : Pour un repas vraiment estival, servez en dessert ce gâteau à la polenta, miel et abricots!

Salade de melon, feta et concombre

  • 1 demi melon bien mûr
  • 1 demi concombre
  • 1 tomate
  • 100 g de fêta marinée aux herbes
  • 4 feuilles de menthe
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Épluchez le concombre, puis coupez-le en petits morceaux.
Retirez la peau et les pépins du 1/2 melon puis coupez-le lui aussi en morceaux.
Dans un saladier, déposez le melon, le concombre,  la fêta, salez et poivre.

Ajoutez l’huile d’olive. lavez puis ciselez très finement les feuilles de menthe et ajoutez-les à la salade. Remuez le tout.

Filmez le saladier et mettez au frais.
Sortez le saladier 10 minutes avant le service.

Source d’inspiration :
https://cuisinedegout.wordpress.com/2017/05/27/salade-melon-concombre-feta

Spécialité du Danemark : ristet hot-dog

Aujourd’hui c’est le jour international du hot dog! Oui oui! J’adore cette spécialité de la street food et je n’ai pas pu m’empêcher de vous préparer une petite recette au cas où vous voudriez fêter dignement cet événement autour d’une saucisse et d’une bière! On a tendance à penser que le hot-dog est plus basique et se décline moins facilement que le burger, mais il y a plein de façons d’innover entre ces deux morceaux de pain brioché!
On trouve déjà plusieurs variantes aux États-Unis, pays qui a donné jour à ce don du ciel qu’est le hot-dog (rien que ça), notamment le Chili cheese dog que j’adore!
La variante que je vous propose aujourd’hui est une découverte que j’ai faite cet été lors de mes vacances à Copenhague l’an dernier. Là-bas, ils ont également une vraie culture de la baraque à hot-dog, nommée « polser ». Il y en a à chaque coin de rue et ils proposent des hot-dogs déclinés principalement de 3 façons : le ristet hot-dog, le traditionnel danois, le fransk hot dog, présumé français, du moins selon les danois, et le okologisk, qu’on voit de plus en plus, c’est à dire une version bio et plus gastronomique du ristet.
Aujourd’hui c’est le ristet hot-dog que je vais vous proposer : c’est un véritable coup de cœur pour moi! Je le trouve réellement meilleur que le hot-dog classique tel que je le faisais jusqu’à maintenant! Je pourrais en manger au petit-déjeuner, le midi et au goûter sans problème. C’est d’ailleurs à peu de choses près ce que j’ai fait pendant mes vacances là-bas !
J’ai ramené les ingrédients de là-bas, mais on peut facilement trouver ou réaliser des équivalences avec des produits trouvés en France! la sauce rémoulade est une sauce que l’on trouve partout là bas et qui ne ressemble pas vraiment à celle de notre céleri rémoulade malgré le  nom. C’est plutôt une sorte de mayonnaise aux oignons un peu sucrée, c’est délicieux. A défaut, vous pouvez utiliser de la mayonnaise.
  

 

P.S. : J’ai cette machine à hot-dogs, je ne l’utilise pas à chaque fois mais elle est très sympa car elle permet de garder les pains et les saucisses chauds pendant que chacun compose son hot-dog à table!

Ristet hot-dog

Pour 2 hot dogs
  • 2 pains à hot-dog
  • 2 knacks
  • 1/2 oignon frais émincés rouges
  • 2 c. à s. d’oignons frits
  • 8 rondelles de cornichons aigre douce
  • Sauce moutarde jaune
  • Sauce rémoulade
  • Ketchup

Faites chauffer les saucisses à la poêle jusqu’à ce qu’elles soient dorées.

Dans chaque pain, versez un filet de sauce moutarde jaune, un filet de ketchup, un filet de sauce rémoulade. Déposez une saucisse, de l’oignon rouge émincé, de l’oignon frit, des rondelles de cornichons.

Que faire avec des blancs d’œufs?

Si vous avez fait de la mayonnaise, de la crème anglaise ou une tarte au citron récemment, vous avez probablement un gros bol de blancs d’œufs qui traîne dans votre frigo et vous regarde d’un air désespéré (oui, les blancs d’œufs font ça.)

Les jaunes et les blancs d’œufs ont des propriétés très différentes et on les utilise souvent de façons très différentes. Les blancs translucides offrent de la légèreté, mais aussi du corps à des desserts comme les meringues et les macarons, tandis que les jaunes, riches et gras, constituent un agent de liaison parfait. En conséquence, beaucoup de recettes nécessitent l’un mais pas l’autre… Ce qui oblige à se creuser la tête quand on n’aime pas gaspiller!

Je vous avais proposé il y a quelques jours des solutions pour ne pas gâcher vos jaunes d’œufs esseulés, c’est donc l’inverse que je vous propose aujourd’hui! Si comme moi vous détestez le gaspillage, ces idées vous permettront de donner à ces blancs une seconde vie et de les transformer en plein de choses délicieuses! Si vous êtes confronté à une armée de blancs qui se morfondent au fond d’un bol, essayez une de mes suggestions.

 

P.S. : Si au contraire vous avez des jaunes d’œufs à écouler, c’est par ici!

21224673115_12e16c1a8a_z

Photo Sean MacEntee @Flickr

Congeler les blancs d’œufs

Les blancs d’œufs se conservent au réfrigérateur jusqu’à deux jours, mais aussi bizarre que ça puisse paraître, ils peuvent aussi être congelés jusqu’à trois mois. Mettez-les dans des sacs de congélation ou des bacs à glaçons, de manière à pouvoir décongeler précisément ce dont vous aurez besoin. Décongelez-les au réfrigérateur pendant une nuit avant de les utiliser. Une fois que vous les aurez décongelé, ils ne peuvent bien sûr pas être recongelés et doivent être cuisinés immédiatement.

Avec un blanc d’œuf

– Faire une dorure. On pense souvent aux jaunes d’œufs pour dorer les pâtisseries et pâtes, mais le blanc d’œufs fonctionne très bien, il donne simplement une teinte plus discrète à votre préparation.
– Un  gin fizz. Oui oui, il existe des cocktails au blanc d’œuf, et ils sont plutôt bons!
– Des biscuits apéro. Vous pouvez glisser vos blancs d’œufs dans vos apéros avec ce mélange de noix épicées!

IMG_5142

Photo Gail @Flickr

Avec deux blancs d’œufs

5471190091_404f6ba72b_z

Photo julien haler @Flickr

Avec trois blancs d’œufs

Avec quatre blancs d’œufs

  • Une pavlova ananas poivre
  • Un brownie. Le brownie, tout le monde adore, alors si un reste de blancs d’œufs peut devenir une excuse pour s’en faire un, moi je dis oui!

4448807631_a4c3e85aac_z

Photo jeffreyw @Flickr

Avec autant de blancs d’œufs que vous voulez

  • De la mousse. C’est évidemment une des premières idées qui passe par la tête de tout le monde en matière de blancs d’œufs! Au chocolat noir, au chocolat blanc ou au spéculoos, il y a mille idées à décliner!
  • Des îles flottantes.
  • De la meringue. La meringue est la base de l’utilisation des blancs d’œufs. Telle quelle, je ne trouve pas qu’elle fasse rêver, mais on peut la mettre dans des eton mess ou dans un mont blanc, et là c’est top!
  • Faire une omelette L.A. style. L’omelette se fait avec des œufs entiers… sauf à L.A., patrie du fitness et de la nourriture bio et protéinée, où on fait son omelette avec uniquement des blancs pour être nourrissante sans apporter de cholestérol!…

Voilà les idées que j’ai listées pour écouler mes blancs d’œufs, et vous, vous avez d’autres astuces pour ne pas gaspiller?

Spécialité d’Australie : Lamingtons

Les Lamingtons représentent le gâteau d’enfance en Australie. C’est THE gâteau des fêtes d’anniversaire, des goûters d’enfants ou même des beuveries buffets et repas d’adultes. Le 21 juillet est d’ailleurs la journée officielle du Lamington en Australie!
Traditionnellement, le lamington est composé de ce que les anglophones nomment un sponge cake, ou gâteau éponge, trempé dans le chocolat puis roulé dans la noix de coco. L’avantage des lamingtons, en plus d’être très bons, c’est qu’ils sont servis en  portions individuelles, donc faciles à partager ou à manger avec les doigts.
Le secret d’un bon lamington se trouve dans le glaçage au chocolat. Le glaçage doit imbiber le gâteau, comme une éponge, et c’est donc un glaçage un peu plus liquide que ceux que l’on fait habituellement.
Je ne pensais pas apprécier autant ce gâteau car en général je préfère des recettes plus riches, crémeuses ou fourrées de fruits… Mais sous son apparente simplicité, ce gâteau est totalement délicieux!
  
Pour décorer vos lamingtons, je vous recommande d’y planter de joli cure-dents comme ceux-ci en forme d’étoiles :
P.S. : Pour un menu à thème australien, servez d’abord ces petites tourtes nommées aussie meat pies!

Lamingtons

 
Pour le sponge cake (gateau éponge)
  • 4 œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille.
  • 200 g de sucre
  • 200 g de farine.
  • 1,5 c. à c. de levure
  • 110 g de beurre fondu

Pour le glaçage :

    • 75 g de beurre
    • 25 cl de lait
    • 65 g de cacao en poudre
    • 400 g de sucre glace
    • 200 g de noix de coco râpée
Préchauffez le four à 180°C. Beurrez ou couvrez de papier cuisson un plat rectangulaire. Mélangez les œufs, le sucre, la vanille au batteur électrique jusqu’à ce que la pâte épaississe un peu. Mélangez la farine et la levure puis ajoutez les au mélange précédent délicatement. Ajoutez le beurre fondu petit à petit.

Versez le mélange obtenu dans votre plat beurré et enfournez pour 25 minutes. Vérifiez la cuisson en plantant un couteau dans le gâteau  : s’il ressort sec, c’est que c’est cuit.

Laissez refroidir le gâteau avant de découper des cubes de 4 à 5 centimètres et mettez au frais quelques heures ou bien une nuit avant de passer à l’étape du glaçage.

Tamisez le sucre glace et le cacao en poudre dans deux bols différents. Dans une grande casserole, faites fondre le beurre puis mélangez-le avec le lait.

Ensuite, remuez avec un fouet et ajoutez le cacao en poudre, puis ajoutez le sucre glace petit à petit. Mettez le tout dans un bol qui vous permettra facilement de tremper les petits gâteaux. Versez la noix de coco dans un autre plat également pour rouler vos gâteaux imbibés de chocolat.

Prenez vos cubes de gâteau un par un et trempez-les rapidement dans le chocolat puis la noix de coco.

 

Source d’inspiration :

http://www.jamieoliver.com/news-and-features/features/australia-homemade-lamingtons/

https://fr.pinterest.com/pin/23362491788100181/

Tian de patates douces au brebis et épices cajun

Le tian est une recette d’origine provençale qui doit son nom au plat en terre qui sert traditionnellement à le cuire. C’est un plat gratiné composé dans sa version la plus connue de légumes méridionaux : courgettes, tomates, poivrons… Oui, cela rappelle la ratatouille !

Les légumes sont coupés en fines rondelles placées les unes à coté des autres avec de l’ail et du thym pour former des sortes d’écailles dans le plat.

C’est un accompagnement ultra simple mais qui a beaucoup de charme, sa présentation est vraiment jolie à voir.

 

Ce plat peut facilement être décliné avec divers légumes selon l’envie et la saison. D’ailleurs, chaque famille de Provence possède sa propre recette de tian!

Ma version est on ne peut moins traditionnelle puisque j’ai tout modifié à part la façon d’agencer les légumes ! J’ai mis de la patate douce que j’ai réveillée avec un délicieux mélange d’épices Cajun.

Le mélange Cajun est assez piquant, si vous n’êtes pas trop amateurs de sensations fortes, divisez par deux la quantité car nous sommes des fans de cuisine relevée. Je voulais en tester depuis longtemps, aussi quand l’Étal des épices m’a proposé de tester quelques unes de leurs épices, j’ai sauté sur l’occasion! Je peux vous dire que je n’ai pas été déçue, ce mélange est une explosion de saveurs!

Pour ajouter de la gourmandise à mon plat, j’ai ajouté des tranches de fromage de brebis qui s’est marié à la perfection avec les patates douces. L’effet en bouche est très agréable grâce à la texture de ces légumes et aux parfums qui se mélangent…

Ce plat sera idéal en accompagnement des viandes blanches ou de poisson ou plus simplement avec un œuf!

Comme nous ne disposons pas du fameux plat provençal nommé « tian», j’ai utilisé un plat allant au four en céramique.

N’hésitez pas à en préparer une belle quantité : ce tian passe tout seul et on va vous en redemander !

Pour découvrir le détail de ma recette, c’est sur le site l’Étal des  épices!

Oeufs au plat à la soubressade

Aujourd’hui je vous propose d’apporter un petit peu de fun dans un de mes plats favoris mais aussi un des plus simples : l’œuf sur le plat ! La recette que je vous propose aujourd’hui n’en est presque pas une, et pourtant c’est une spécialité très consommée dans la cuisine traditionnelle pied noir!

La soubressade, ou sobrassada de Mallorca est une charcuterie d’origine espagnole, des Baléares plus précisément. Constituée de viande de porc et d’épices comme le paprika elle se décline en saveur douce ou pimentée. Elle a la forme d’un saucisson et sa couleur rappelle le chorizo, mais elle s’en distingue par sa texture plus molle et sa saveur ! Elle se mange telle quelle, mais est utilisée comme farce, ingrédient ou condiment d’un grand nombre de recettes catalanes modernes et traditionnelles.
On la trouve dans les charcuteries de spécialités ibériques ou directement en Espagne, c’est là-bas que je l’ai connue pour la première fois et depuis, je ne peux pas m’empêcher d’en acheter quand j’en trouve! La façon la plus simple de l’utiliser est de la tartiner sur du pain, mais j’ai eu envie d’essayer d’en faire autre chose, et je n’ai pas été déçue!

J’ai trouvé cette recette sur le blog La cuisine du p’tit chef, un blog de recettes où vous pourrez découvrir des dizaines de nouveautés produits, elle est toujours à la pointe de l’actualité!

Très économique, simple et rapide à préparer, cette recette d’œufs à la soubressade forme un sympathique plat pour un repas du soir ou pour un brunch aux consonances ibériques!

 

Comme vous le voyez sur la photo, j’ai investi dans les poêles Ingenio  Tefal avec manche amovible, le rêve des personnes qui n’ont pas assez de place dans leurs placards de cuisine ^^ Si ça vous intéresse vous les trouverez ici :

P.S. : Pour un repas complet, accompagnez ces œufs de légumes rôtis au four, un délice!

Oeufs au plat à la soubressade

Pour 2 personnes

  • 4 œufs
  • 50 g de soubressade en tranches
  • Sel, poivre

Dans une poêle chaude, disposez les tranches de soubressade. faites revenir quelques dizaines de seconde par face jusqu’à ce qu’elle soit dorée.

Cassez les œufs par dessus.
Laissez cuire quelques minutes jusqu’à ce que le blanc soit pris, et servez de suite.

Source d’inspiration :
http://papillonmyosotis.canalblog.com/archives/2008/01/19/7576193.html