Bruschetta verde géante au Saint Nectaire

Me voilà avec une recette que j’ai réalisée avec un délicieux pesto de persil maison! Si vous souhaitez le réaliser vous-mêmes, c’est par ici que ça se passe! Si vous n’avez pas le courage de réaliser le dit pesto, du pesto tout fait convient parfaitement bien sûr, c’est à vous de voir! Vous en trouverez plus facilement au basilic dans ce cas! Cette tartine aux accents printaniers est délicieuse et facile à réaliser.
Elle ne demande que peu d’ingrédients et peut se revisiter avec ce que vous avez dans le frigo : de l’aubergine à la place de la courgette, de la mozzarella à la place du Saint Nectaire, du Nutella à la place du pesto… ha non peut-être pas quand même… Je vous laisse tester en tout cas, moi ça ne me tente pas trop!
 bruschetta-st-nectaire
Tout comme la recette du pesto, l’idée de cette tartine provient du chouette blog La p’tite cuisine de Pauline, je l’ai simplement « géantisée » et adaptée un petit peu avec un fromage corsé comme je les aime!
  bruschetta-st-nectaire-3

Bruschetta verde géante

  • 75 g de pesto
  • 1 tranche de pain géante ou 2 normales
  • 1 petite courgette (150 g)
  • 50 g de Saint Nectaire
  • 1 pincée de thym
  • Sel, poivre
Préchauffez le four à 220°C sur grill.
Lavez les courgettes puis pelez-les en ôtant une bande sur 2.
Coupez ensuite les courgettes et les aubergines en fines lamelles avec une mandoline.
Enduisez légèrement les lamelles de courgettes d’huile d’olive à l’aide d’un pinceau.
Disposez-les sur des plaques de cuisson antiadhésives et faites griller quelques minutes sous le gril en retournant à mi-cuisson.

Coupez le morceau de sait Nectaire en tranche fines.
Sortez les courgettes du four et réservez.

Faites griller les tranches de pain pendant quelques minutes sous le grill.
Tartinez généreusement de pesto.
Déposez par dessus des lamelles de courgettes puis le fromage.
Arrosez d’un filet d’huile d’olive. Passez la tartine 5 minutes sous le grill pour que le fromage commence à fondre.

 bruschetta-st-nectaire-2
Source d’inspiration:

http://www.ptitecuisinedepauline.com/2015/05/bruschetta-verde-pesto-courgette.html

Buddha bowl aux pois chiches et kale

On pourrait supposer au vu du nom de ce plat, « Buddha Bowl » que je vais vous proposer un plat avec une quelconque connotation religieuse, rassurez-vous il n’en est rien!

Un « Buddha Bowl » est un bol qui est si rempli que sa forme rappelle le ventre rebondi d’un Bouddha. Un peu capillotracté comme explication certes, mais j’aime les plats généreux donc forcément j’ai voulu tester!

buddha_bowl-kale-patate-douce

Ce Buddha Bowl est composé d’une grande quantité de légumes, ce qui en fait un plat parfait pour les végétarien et les végans. Mais ce plat ne se limite pas à ça, il est savoureux et goûteux, et a tout ce qu’il faut pour plaire aux omnivores également ! En plus de son bon goût, ce plat est incroyablement sain – grâce à quatre sortes de légumes et des pois chiches!

Parlons maintenant de la sauce au tahin : elle est tellement bonne que vous aurez envie d’en mettre sur tout!

S’il vous fallait encore un argument pour vous laisser séduire, j’ajouterais que ce plat est très simple à réaliser : il  nécessite seulement 30 minutes.
P.S. : Les pois chiches font des merveilles dans toutes sortes de plats végétariens, comme dans ce curry de plus chiches et épinards.

buddha_bowl-kale-patate-douce-3

P.S. : Je ne le dirai jamais assez mais les pois chiches sont vraiment géniaux, si vous n’êtes pas encore convaincus, essayez ce curry de pois chiches!

Buddha bowl aux pois chiches et kale

  • 2 c. à s. d’olive
  • 1 oignon rouge coupé en grosses tranches
  • 2 patates douces, 350 g coupées en tronçons
  • 125 g de brocoli en fleurettes
  • 50 g de chou Kale, grosses tiges enlevées
  • 120 g de sarrasin kasha
  • 175 g de pois chiches en boite égouttés et rincés
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de paprika
  • 1 pincée de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. d’ail
  • 1/4 de c. à c. de curcuma
  • Sel, poivre

Sauce au tahin

  • 50 g de tahin
  • 1 c. à c. de sirop d’érable
  • 2 c. à  s. de jus de citron
  • 5 c. à s. d’eau
  • 1 c. à s. d’huile de sésame

Préchauffez le four à 200°C et répartissez les patates douces et les oignons sur une plaque de cuisson. Arrosez avec un peu d’huile, en veillant à ce que la chair des patates douces soit bien enrobées et qu’elles soient placées côté peau vers le bas.

Faites cuire pendant 10 minutes, puis retirez du four les oignons. Laissez les patates douces et ajoutez les fleurettes de brocoli.

Arrosez le brocoli avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Laissez cuire pendant 8 à 10 minutes, puis retirez du four et ajoutez  le chou frisé. Arrosez le chou frisé avec un peu d’huile et assaisonnez avec une pincée de sel et de poivre.

Faites cuire au four pendant 4 à 5 minutes puis réservez les légumes.

Pendant ce temps, faites chauffer une grande poêle à feu moyen. Mettez les pois chiches dans un bol et mélanger avec les autres ingrédients des pois chiches.

Quand la poêle est chaude, versez un peu d’huile et les pois chiches  et faites revenir en remuant fréquemment pendant  5 minutes environ.

Un fois que les pois chiches ont bruni et sont bien parfumés, retirer du feu et réservez.

Préparez la sauce au tahin en mélangeant l’ensemble des ingrédients sauf l’eau chaude.  Mélangez bien puis ajouter de l’eau chaude progressivement  jusqu’à ce que la sauce atteigne une texture légèrement liquide, réservez.

Faites cuire le sarrasin 3 minutes dans de l’eau bouillante.

Servez : Répartissez les légumes dans deux bols et garnissez avec les pois chiches et la sauce.

buddha_bowl-kale-patate-douce-2

Source d’inspiration :

http://minimalistbaker.com/sweet-potato-chickpea-buddha-bowl/

Spécialité du Périgord : Pommes de terre à la sarladaise

J’ai découvert les pommes de terre à la sarladaise assez tard, je devais avoir 18 ou 20 ans quand j’en ai goûté pour la première fois lors d’un repas de famille, et j’ai été transcendée par ce plat!

Moi qui adore les pommes de terre, je n’avais jamais rien goûté d’aussi parfumé et savoureux à base de ce tubercule!

C’était une telle révélation que j’en aurais bien mangé tous les jours et j’en parlais à qui voulait l’entendre, ou pas! J’ai alors réalisé que tout le monde connaissait ce plat à partager moi, ce n’était une découverte pour personne!

pommes-de-terre-sarladaises-2

Comment j’ai pu échapper à cette spécialité pendant près de 20 ans, je ne sais pas, mais depuis, je me suis bien rattrapée et j’en ai fait à de nombreuses reprises, sans jamais avoir partagé la recette. Il était donc temps de rétablir cette injustice!

Et pour la minute culturelle, il est fréquent de voir ces pommes de terre nommées salardaises, jusque dans les menus des restaurant, mais c’est une erreur! Tellement commune qu’elle est en passe de devenir une orthographe acceptée, mais quand même! Il suffit de penser que ces pommes de terre viennent de Sarlat, dans le Périgord pour savoir où placer ce fameux « r ».

pommes-de-terre-sarladaises-3

P.S. : SI vous cherchez une manière moins classique de cuisiner les pommes de terre, tentez cette recette de pommes de terre au four à la suédoise, trop bonne également!

Même si j’adore la cuisine du monde, il faut avouer qu’il y a de carrément bons classiques dans la cuisine française! Si ça vous branche, vous trouverez les meilleurs par ici :

Cuisine française : Les meilleures recettes traditionnelles

Pommes de terre à la sarladaise

  • 500 g de petites pommes de terre
  • 60 g de graisse d’oie
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à s. de persil haché

Épluchez et coupez les petites pommes de terre en rondelles. Emincez l’ail finement et réservez-le.

Faites revenir à feu vif dans la moitié de la graisse d’oie les petites pommes de terre pendant 10 minutes. Salez, poivrez, ajoutez le reste de la graisse d’oie et prolongez de 20 minutes à feu doux à couvert en remuant régulièrement.

Lorsque les pommes de terre sont bien cuites, ajoutez l’ail, prolongez la cuisson de deux minutes en remuant bien puis coupez le feu.

Ajoutez le persil et laissez reposer à couvert 10 minutes.

pommes-de-terre-sarladaises

 

Spécialité italienne : Gâteau à la ricotta sicilien

L’Italie et moi c’est une grande histoire d’amour… Si je suis folle de sa gastronomie, le pays n’est pas en reste, avec tellement d’endroits magnifiques, un climat quasiment parfait (à condition d’aimer suer comme un bison bien entendu), et ses italiens… Ha, parlons-en des italiens!

La réputation des français a la vie dure à l’étranger (non, on ne se lave pas seulement les jours de pleine lune et oui, les femmes s’épilent à l’occasion), mais les italiens sont aussi victimes de nombreux clichés qui ont la vie dure… Si on nous écoutait, les italiens seraient tous mafieux (au moins d’un côté de leur famille), mettraient de la gomina dès leur naissance, et parleraient avec les mains en criant « bellissima » ou « vaf… » à tout bout de champ, surtout lorsqu’un scooter leur fait une queue de poisson dans un virage de montagne sur une côte bien raide…

cheesecake-ricotta-sicile

Pour être allée là-bas, je dois dire que tout ça est faux, ou presque, je confirme quand même que :

– Leur langue est drôlement accentuée et expressive

– Ils roulent bizarrement et s’enflamment à tout bout de champ. Les chauffeurs de bus doivent avoir des sacrées c… pour s’aventurer sur certaines routes de montagne à toute allure!

– Leurs pizzas sont incroyables

– Leurs pâtes sont incroyables

– Leurs pâtisseries, auxquelles on pense moins au premier abord, sont incroyables aussi.

Cette tarte ne fait pas exception : c’est un peu la version italienne, donc un rien plus fine et subtile, mais tout aussi gourmande, du cheese-cake américain… Les écorces de fruits et la ricotta font toute la différence… Si vous aimez le cheese-cake, alors lancez-vous vite, cette version devrait vous convaincre qu’il n’y a pas qu’aux États-Unis qu’on maîtrise le gâteau au fromage!

P.S. : Pour clôturer un repas italien en beauté, prévoyez aussi des fiorentini!

 

cheesecake-ricotta-sicile-3

Gâteau à la ricotta sicilien

  • 900 g de ricotta égouttée
  • 1 orange (pour 2 cuillères à café de zeste d’oranges)
  • 45 g de farine
  • 225 g de sucre
  • 6 œufs
  • 1 c. à c. d’extrait de vanille

Pour la pâte

  • 350 g de tuiles à l’amande
  • 115 g de beurre

Pour la décoration

  • 2 c. à s. de sucre glace

Graissez généreusement un moule à charnière avec du beurre.
Mixez les tuiles à l’amande dans un robot culinaire jusqu’à obtenir la consistance d’une chapelure.

Faites fondre le beurre au micro-ondes et ajoutez-le. Mixez avec le beurre fondu jusqu’à ce que le mélange s’agglutine. Si nécessaire, ajoutez un peu de beurre fondu en plus.
Déposez ce mélange au fond du moule, appuyez fermement dessus; mettez de côté.

Zestez l’orange pour obtenir 2 cuillers à café de zestes, puis gardez l’orange pour une autre utilisation.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un bol moyen, mélangez la ricotta et le zeste d’orange. Ajoutez lentement la farine et le sucre en mélangeant au fur et à mesure avec une spatule jusqu’à obtenir consistance homogène et lisse.

Ajoutez les œufs, un à la fois, en continuant à mélanger avec une spatule. Incorporez l’extrait de vanille.
Versez la pâte dans le moule à charnière et lissez le  dessus doucement avec une spatule lisse.

Faites cuire au four pendant 55 à 60 minutes jusqu’à ce que le gâteau soit ferme y compris au centre. Laissez refroidir complètement et réfrigérez pendant 2-3 heures avant de servir.
Saupoudrez un peu de sucre glace dessus pour décorer.

cheesecake-ricotta-sicile-2

Source d’inspiration:

Sicilian Ricotta Cheese Cake

 

Dans mon placard anglais

L’Angleterre est un pays que j’adore :  le temps n’y est pas forcément sublime, mais j’ai toujours été fascinée par l’ambiance qui se dégage des romans d’Agatha Christie, et par l’opposition entre traditionalisme et folie qui semble régner dans tout ce pays!

Par extension, j’aime beaucoup également la cuisine anglaise, et comme celle-ci a mauvaise réputation, je me fais un grand plaisir de bousculer les idées reçues en réalisant des plats délicieux en provenance de là-bas!

Lorsque je je vais à Londres, j’aime visiter les supermarchés et épiceries à la recherche de produits rigolos à ramener en France. Découvrez ici mes petits favoris!

 

La mustard powder

La moutarde en poudre est un condiment très sympa : on peut soit renconstituer de la moutarde à partir de cette poudre, soit la verser directement dans un plat. La saveur est légèrement différente de celle de notre moutarde française, et donne une notre très originale aux plats.

5204996556_7e8c0a6e0d_zPhoto SteveR- @Flickr

La jelly

Ces petites gelées multicolores aux parfums chimiques sont un cliché qui résume la cuisine anglaise aux yeux de beaucoup d’entre nous, mais bien qu’elles ne soient pas délicieuses telles qu’elles, j’adore les détourner! On peut les utiliser pour faire des jello shot, petits shooters de jelée à la vodka à boire à l’apéro, ou encore en mettre dans les gateaux pour leur donner une texture spongieuse originale.

5315744700_c218752d0e_zPhoto Fiona Henderson @Flickr

Le tomato relish

Le tomato relish est une véritable gourmandise dont je ne me lasse pas : il s’agit d’une sorte de sauce tomate très concentrée, dont le goût se situe entre le ketchup, le concentré de tomate et la tomate séchée, mélangée à des aromates, c’est tout simplement un délice tel quel sur des crackers ! On peut aussi en mettre une ou deux cuillers dans des sauces tomate, pour leur donner un goût plus fort.

La marmite

On ne va pas se mentir, la marmite a un goût tout à fait atroce. C’est comme du bouillon cub à tartiner, mais encore plus concentré. Manger une cuiller de marmite un lendemain d’une soirée trop arrosée, c’est le vomi assuré. Mais à petites doses, il permet de faire des recettes assez fun! Sa variante australienne, la vegemite, est très sympa également, et 100 % végétale comme son nom l’indique!

2995874035_d0b7ef6ebf_zPhoto David Martyn Hunt @Flickr

Les biscuits digestive

Ces biscuits très basiques sont idéaux pour la réalisation des cheese cakes ! On peut bien sûr les remplacer par des dizaines d’autres biscuits bien français, mais quand j’en trouve j’aime m’en acheter un ou deux paquets d’avance.

La worcestershire sauce

Cette sauce se trouve en France, mais elle est emblématique de la cuisine anglaise. On l’utilise assez peu au quotidien pourtant elle permet de donner une touche originale à un plat. Je l’adore également dans le welsch rarebit, un de mes plats au fromage favori!

Le porridge

On trouve du porridge partout en France mais je ne pouvais pas parler de cuisine anglaise sans l’aborder : le porridge me rend dingue, j’adore ça! En Angleterre, on le trouve en cups individuelles, déjà parfumé à la cannelle ou d’autres parfums, il ne reste plus qu’à ajouter de l’eau ou du lait et à passer au micro-ondes. Ce pays est fait pour moi!

9671842200_03590a322e_zPhoto Health Gauge @Flickr

Attention…

Il y a parfois des produits très bizarres en Angleterre, et dont il faut connaitre l’utilisation. La sauce à la menthe pour le gigot est assez bizarre, et la préparation mincemeat est atroce si on la goûte telle quelle! J’ai cru que c’était une confiture, et j’en ai mangé une pleine bouchée, avant de découvrir qu’il s’agit d’un condiment à base de graisse de rognon à cuisiner!

Et vous, connaissez vous d’autres produits anglais que vous aimez?

 

J’ai testé pour vous : QuiToque (concours inside)

Aujourd’hui j’abandonne mes recettes (mais pas tant que ça) pour vous parler d’un nouveau service que j’ai eu la chance de pouvoir tester : il s’agit du site QuiToque.
QuiToque, c’est quoi? C’est un peu votre rêve secret qui se réalise : votre plein de courses qui se matérialise devant votre porte le samedi matin, (ou à un autre moment de votre choix pour les parisiens), avec exactement les ingrédients nécessaires, dans les bonnes quantités pour la réalisation de quatre recettes!
Le pitch? Côté plats, des recettes qui font la part belle aux produits de saison, accessibles à tous, bien expliquées et chronométrées pour rentrer dans l’agenda de Mr tout le monde, c’est à dire de celui qui sort de huit heures de travail et d’une heure de métro et ne compte pas manger à minuit.
Côté produits, attendez-vous à du frais, de l’ultra-frais, de la belle qualité, majoritairement bio ou haut de gamme.
Voilà de quoi en séduire plus d’un, et je dois dire que j’étais impatiente de découvrir cela en vrai!
J’ai choisi un colis végétarien pour 2 personnes, mais le concept se décline aussi façon carnivore, avec 2 recettes à la viande, 1 au poisson et une végétarienne par semaine, et pour 3 ou 4 personnes suivant combien vous êtes à la maison!
 quitoque-2
Les prix varient suivant les formules, avec une moyenne de 7,38€ à 4,6€ par personne et par repas, ce qui ne revient pas forcément plus cher qu’en faisant soi même son plein de courses à qualité équivalente (c’est à dire en utilisant exclusivement des produits de qualité supérieure et bio). Si vous voulez découvrir en détail les différentes formules, tout est expliqué ici!
Maintenant passons à la découverte du colis!
Samedi matin, 10 heures, mon facteur est à l’heure, et souriant, ce qui n’est pas toujours gagné, mais tout arrive! Un énorme carton rejoint mon salon, qui contient une caisse de fruits et légumes, un sac de produits frais, et un joli livret pour les recettes.
Les fruits et légumes sont d’une qualité irréprochable : ils sont encore bien frais, choisis mieux que je ne le fais moi-même au supermarché, c’est à dire sans une égratignure et pas trop mûrs. Comprenez que vous n’aurez pas à en jeter la moitié au bout de 2 jours! J’ai la joie de découvrir de beaux produits de saison : des tomates, des courgettes, du concombre, et aussi de quoi compléter mes repas avec des fruits : des bananes, des kiwis et une belle pastèque!
Côté produits frais, j’ai découvert des feuilles de brick, du fromage de chèvre bio, du yaourt bio, de la ricotta bio également, et côté épices, le ras el hanout qui sera indispensable pour l’exécution d’une des recettes!
En passant à la découverte des recettes, je vois à quel point tout est bien calculé : trois quarts du fromage de chèvre sont utilisés dans une recette, le quart restant dans une autre, de quoi ne rien gaspiller et profiter des aliments jusqu’à la dernière miette!
quitoque-1
Au programme de ma semaine, m’attendaient 4 recettes plus alléchantes et estivales les unes que les autres :
– Une salade grecque accompagnée de cigares de chèvre en feuille de brick
– Un tajine aux olives
– Des galettes de céréales avec des légumes au four et une sauce au yaourt
– Des gnocchis à la ricotta, tomates rôties et basilic
Nous avons commencé par la salade grecque et ce fut une agréable surprise : cette salade est un classique mais très bien réinventée avec les cigares de chèvre, c’était gourmand tout en nous donnant l’impression de manger sainement, exactement ce dont on a besoin pour se réconforter sans culpabiliser après le travail! C’est mon homme qui a réalisé la recette et il s’en est très bien sorti. Pas trop complexe, savoureuse, cette recette nous a conquis!
 gnocchi-tomate-ricotta-2
Ensuite nous avons réalisé les gnocchis à la ricotta : j’adore les gnocchis et j’en fais trop peu souvent, j’étais donc ravie que QuiToque m’amène à en cuisiner! Avec les tomates et la ricotta, c’est une recette savoureuse qui se prépare assez rapidement. Je l’ai customisée avec une touche de balsamique parce que j’adore ça, et nous nous sommes régalés!
Le tajine aux olives m’a également beaucoup plu, et même si on homme n’est pas fan des olives, il a beaucoup aimé ce plat après avoir mis de côté les fautives! Ce fut parfait!
courgettes-steak-vegetal
Et enfin, les galettes de céréales : j’adore ce genre de galettes, et en semaine je n’ai pas le temps d’en réaliser moi-même, donc cette préparation toute faite m’a beaucoup plu! Côté goût, j’ai retrouvé celui de certaines recettes maison, il suffit de bien les assaisonner et on s’y croirait!
tajne-quitoque
Les menus changent toutes les semaines, et ils sont consultables sur leur site internet si vous voulez vous mettre l’eau à la bouche.
Au final, ce fut une semaine bien gourmande qui s’est écoulée avec QuiToque. J’ai adoré le principe de se laisser porter et de découvrir la surprise de ce quo’n va manger au dernier moment, mais aussi le fait qu’il n’y a absolument rien à faire : mêmes les épices sont fournies! En accompagnant ces plats des fruits qui sont expédiés dans le panier, ça devient vraiment très facile de manger sainement et se mettre à la cuisine en semaine!

Envie de tester? Un code promo rien que pour vous!

Pour ceux et celles qui auraient envie de tester ce super panier, je vous propose aujourd’hui un code promo pour vous permettre de la recevoir à tarif réduit! Il s’agit d’une belle réduction de 20€, valable lors de l’achat d’un premier panier QuiToque, jusqu’au 01/11/2016. Pour cela, tapez le code NOTPARIS20 lors de la validation de votre commande!

Jeu concours jusqu’au 19 octobre 2016

Maintenant, je vous offre grâce à QuiToque la possibilité de tester vous aussi ce fabuleuse panier! Les menus changent chaque semaine bien sûr, donc vous aurez la surprise de découvrir d’autres recettes parfaitement de saison si vous remportez ce lot!
Pour cela, il vous suffit de liker ma page Facebook ici et celle de Qui toque ici (si vous n’avez pas Facebook, précisez le en commentaire pour être inscrit quand même au concours!), et de poster un commentaire ci-dessous en indiquant si vous préférez le panier classique ou végétarienne!
Le 20 octobre, je ferai un tirage au sort parmi tous les commentaires valides affichés ci-dessous!
Le ou la gagnante recevra alors un panier QuiToque directement chez lui/elle!
C’est parti!

Gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster

Le mois de septembre est un mois que j’apprécie beaucoup. D’abord parce que c’est le mois de mon anniversaire, mais pas seulement! C’est aussi un mois plutôt clément au niveau de la météo, où l’on peut rattraper notre manque de soleil avant de plonger dans l’automne.

La fin de l’été étant proche, on sait qu’il ne faut rater aucune occasion de faire une balade, un apéro dans la jardin, un barbecue, car chaque fois, c’est peut-être la dernière!
C’est aussi une période très agréable pour parcourir les brocantes, pour les mêmes raisons. Vous aimez faire les brocantes vous? Moi j’adore, même si j’y achète peu, j’aime beaucoup m’y promener, surtout dans les petits villages!

gratin-chou-fleur-munster

Par chez nous il y a aussi la fameuse braderie de Lille, mais là on perd totalement l’esprit village! Et comme vous le savez peut-être, elle est cette année malheureusement annulée.
Je réalise que cette année j’ai tellement couru partout que le peu de dimanches où je n’avais rien de prévu, j’ai préféré profiter de la maison et je n’en ai fait aucune.
Promis, j’essaye de me rattraper ce mois ci!
C’est un plat à l’esprit assez brocante que je vous propose d’ailleurs aujourd’hui : un gros gratin, un bon plat familial à partager à base de produits du terroir et régional avec le münster!
Rien de tel pour se remettre d’aplomb après une bonne balade dans une brocante de village non?

gratin-chou-fleur-munster-3

P.S. : Si ce gratin vous rend accro au munster, essayez ensuite ce gratin vosgien, pas photogénique mais délicieux!

Gratin de pommes de terre, chou-fleur et munster

Pour 8 personnes

  • 1 chou-fleur
  • 4 grosses pommes de terre
  • 20 cl de crème liquide entière
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 100 g de gruyère râpé
  • 4 tranches de lard
  • 150 g de munster
  • Sel, poivre

Lavez le chou-fleur,  séparez le en bouquets, puis pelez les pommes de terre et détaillez-les en rondelles.
Dans un grand faitout, versez de l’eau salée et faire cuire les pommes de terre jusqu’à ébullition. A ébullition, prolongez de 8 minutes. Mettre ensuite le chou-fleur et prolongez de 15 minutes.

Laissez cuire les légumes en veillant à ce qu’ils ne ramollissent pas trop, puis égouttez-les, en récupérant 25 cl du bouillon des légumes.

Préchauffez votre four à 240°C.
Préparez ensuite la sauce. Faites fondre le beurre dans une casserole avec la farine sans cesser de remuer. Mouillez avec le bouillon récupéré, le lait et assaisonnez de sel, poivre et noix de muscade à votre convenance. Laissez mijoter 10 min, le temps que la sauce prenne, puis rectifiez l’assaisonnement.

Réservez 3 cuillères à soupe de gruyère râpé et incorporez le reste dans la casserole en remuant.
Dans un plat à gratin beurré, dressez les pommes de terre et le chou. Recouvrez-les de sauce et parsemez des 3 cuillères à soupe de gruyère râpé réservées.

Enfournez à four chaud et laissez gratiner 10 à 15 min.

Servez immédiatement.

gratin-chou-fleur-munster-2

 

Spécialité du Liban : mujjadara

Prenez des lentilles, du riz, de l’huile d’olive et des oignons, et vous pourrez obtenir l’un des plats les plus emblématiques de la cuisine du Moyen-Orient. Le mujjadara, mjadra dans le nord du Liban, ou encore mdardra dans la région de Beyrouth, est la recette ultime du placard là-bas… Il y a littéralement des dizaines de variantes de ce plat! Chaque pays du Moyen-Orient, voire même chaque famille, semble avoir sa propre version!

Quand on pense à la gastronomie libanaise, on a immédiatement en tête leurs fameux mezzés et ou encore leurs grillades, qu’on trouve dans la plupart des restaurants libanais chez nous. Mais au quotidien, les libanais consomment surtout des plats à base de légumineuses (haricots,pois, lentilles…), et notamment celui-ci.

mujjadara

La recette que je vous propose aujourd’hui m’a totalement convaincue, notamment grâce aux oignons et à la petite sauce bien fraîche, alors n’hésitez pas et lancez-vous!

Les lentilles, comme tous les haricots secs, varient dans leur temps de cuisson. Les vôtres peuvent prendre plus de temps à devenir tendres, mais ils ne devraient pas prendre beaucoup plus d’une demi-heure. Idéalement si vous le pouvez, utilisez des lentilles indiennes qui sont légèrement différentes des lentilles françaises..

Faites la sauce  à l’avance pour que les parfums s’imprègnent bien, ça n’en sera que meilleur!

J’ai trouvé cette recette sur le blog Qu’est ce qu’on clape ce soir, un blog que j’adore chez qui j’ai pioché plein de recettes récemment! Si vous les avez ratées, regardez notamment le riz au lait café cannelle, les mini cocottes aux œufs durs et mozzarella, et les brocoli balls!

P.S. : Si la cuisine du Proche-Orient vous branche, offrez vous ce sublime livre de mon idole Yotam Ottolenghi, régalade et dépaysement assurés !

 

mujjadara-3

Mujjadara

Pour 2 personnes

  • 130 g de lentilles vertes ou marron
  • 150 g de riz basmati
  • 1 oignon
  • 1/2 c. a c. de cumin
  • 1/2 c a c. de curcuma
  • 1/2 c. a c. de cannelle
  • 1 c. à s. d’huile
  • 30 cl d’eau
  • Sel, poivre

Pour la sauce

  • 125 g de yaourt à la grecque
  • 2 c. à  s. de jus de citron
  • 1 c. à c. d’ail déshydraté
  • 1 c. à s. de persil frais émincé
  • Sel, poivre

Pour le service

  • 2 c. à s. d’oignons frits

Préparez la sauce : dans un bol mettez le yaourt grec, le citron, l’ail, le poivre et le persil, mélangez bien et placez au frais.

Mettez les lentilles dans la casserole avec de l’eau froide, portez à ébullition et faites les cuire 20 minutes ou plus si besoin, égouttez et réservez.

Épluchez l’oignon, émincez le finement.

Dans une sauteuse, mettez l’huile, puis l’oignon et faites les revenir 5 minutes. Ajoutez les épices, laissez les dorer quelques secondes, ajoutez le riz ainsi que l’eau et un peu de sel. Couvrez et faites cuire 8 minutes à feu moyen, rajoutez 5 cl d’eau si elle est finie avant la fin. Quand le temps est fini, laissez reposer 5 minutes, puis remuez les grains, ajoutez les lentilles et mélangez bien.

Servez le riz avec la sauce et les oignons frits.

mujjadara-2

Source d’inspiration :
http://dlaclapeadonf.canalblog.com/archives/2015/06/16/32191138.html

Crèmes de riz au thé blanc

Avec ses saveurs chaudes, douces et apaisantes, le thé est trop bon – et trop sain – pour être apprécié uniquement sous sa forme liquide. Cette boisson réconfortante est parfaite également pour faire des pâtisseries en tous genres comme des macarons, des truffes, des biscuits, des petits gâteaux….
Si vous avez envie de quelque chose de rapide à faire, de dépaysant et de pas trop  sucré, ne cherchez pas plus loin : ces crèmes délicates sont faites pour vous! Les crèmes dessert sont souvent aromatisées à la vanille ou au chocolat, mais celles-ci ont la saveur du thé infusé.
cremes-riz-the
J’ai reçu ce thé du site David Vanille, c’est un thé blanc aiguilles d’argent, délicieux, subtil et délicatement fruité. Un véritable régal que j’ai beaucoup de chance de tester! Si vous voulez tester ce thé du Népal qui fait partie des meilleurs crus mondiaux, vous pouvez le commander par ici!
Ce thé blanc donne un parfum doux et vraiment particulier à ces crèmes, mais vous pouvez les décliner avec le thé que vous souhaitez : plus fort, parfumé, épicé… Tout est possible!
P.S. : Si vous préférez boire le thé blanc, je vous montre par ici comment l’aromatiser facilement et subtilement!
 cremes-riz-the-2

Crèmes de riz au thé blanc

  • 80 cl de lait 1/2 écrémé
  • 150 g de farine de riz
  • 155 g de sucre en poudre
  • 5 g de thé blanc (2 grosses cuillers à soupe)
  • 6 c. à c. de sirop d’agave
  • 1 pincée de graines de pavot
Mettez le thé dans le lait dans une casserole. portez à ébullition. A partir de l’ébullition, coupez le feu et laissez infuser en refroidissant pendant 30 minutes. Filtrez et réservez le lait.
Délayez le riz en poudre avec la moitié du lait froid pour éviter les grumeaux.
Portez le reste du lait à ébullition dans une casserole. Ajoutez-y le mélange de farine de riz . Faites cuire ce mélange à feux doux pendant quelques minutes sans cesser de remuer.La crème va épaissir et prendre la consistance d’une crème pâtissière. Versez alors le sucre et mélangez pour dissoudre et coupez le feu.
Répartissez dans 6 verrines. Versez le sirop d’agave par dessus et les graines de pavot. Laissez refroidir au réfrigérateur au minimum 1 heure.
cremes-riz-the-3

Dans mon placard américain

La cuisine américaine n’est pas reconnue pour son côté fin ou gastronomique, mais cela ne l’empêche pas d’être parmi mes préférées. J’aime son côté simple, tant dans la réalisation que dans le produits de base utilisés, et son côté « cuisine de famille » me plaît beaucoup également. Dans les produits de consommation courants que l’on trouve dans les supermarchés américains et souvent chez nous aussi, j’ai même trouvé certains de mes incontournables !

Photo Ray Bouknight @Flickr

Le marshmallow fluff

Cette pâte à tartiner au marshmallow est un véritable ovni, mais en plus de fasciner vos invités lors des brunchs, elle permet de réaliser des plats très fun, comme des brownies aux spirales de marshmallow par exemple !

 27019078255_83f17d3e22_z
Photo Mike Mozart @Flickr

Les candy corn

Je ne suis pas une grande mangeuse de bonbons dans l’absolu, mais ceux ci, qui ne ressemblent à rien de chez nous, me plaisent par leur texture et leur goût tout doux. Ils présentent l’avantage d’avoir de superbes couleurs qui en font les stars d’Halloween !

Le baking soda

Ce n’est autre que le bicarbonate de soude, que l’on connait aussi chez nous. Les américains l’utilisent cependant beaucoup plus souvent que nous en cuisine, notamment pour faire lever les gâteaux, mixé avec du sel et/ou de la baking powder.

La baking powder

C’est la levure des américains, qui possède la particularité d’être sans gluten comme le baking soda, ce qui en fait un super substitut pour les allergiques. J’aime aussi le fait que ces poudres à lever se vendent en gros pot familial et non en sachets individuels, je trouve ça beaucoup plus pratique!

La purée de citrouille

La citrouille est pour moi un ingrédient magique qui se cuisine dans tout ! Tartes à la citrouille, cakes, biscuits… La base de toutes ces recettes commence souvent par le fait d’éplucher, précuire puis mixer la chair de la citrouille : avec ces conserves, c’est chose faite et on gagne un temps précieux !

 27027001094_fc0f32fe34_z
Photo Rob Galloway @Flickr

Le Philadelphia

On ne présente plus le Philadelphia qui est devenu depuis 10 ans un basique en France également. Il n’empêche que je ne me lasse pas de ce fromage et des possibilités qu’il offre pour la cuisine salée ou sucrée, je me devais donc de le citer!

 14986244540_0d521aaebe_z
Photo Mike Mozart @Frickr

Les pop tarts

Les pop tarts sont des espèces es de pâtes feuilletées fourrés, à la cannelle, au straciatella ou d’autres parfums sucrés. Ces gâteaux individuels se passent au toaster avant d’être dégustés tièdes. Ce sont des bombes de sucre, mais c’est franchement délicieux ! J’en avais réalisé une interprétation salée il y a quelques temps par ici.

 13958270223_cbf9ec533a_z
Photo Mike Mozart @Flickr

La cannelle

Comme dans les pop tarts précédemment cités, la cannelle est omniprésente dans la pâtisserie américaine, ce qui n’est pas pour me déplaire. Elle donne du pep’s à n’importe quel apple pie ou tarte à la citrouille et permet la réalisation des fameux cinammon buns!

 3137194162_bf132f21d9_z
Photo Timothy Vollmer @Flickr

Le beef jerky

Le jerky, qui existe au bœuf mais aussi au porc et au poulet, est de la viande séchée avec des épices et parfois un peu de sucre. Le résultat donne une des petits morceaux de viande un peu « boucanée » et résistante que l’on croque à l’apéro comme des chips!