Glace aux s’mores

Les s’mores vous connaissez? Ce sont ces petites sandwiches américains composés de graham crackers, de chocolat fondu et d’un schamallow grillé… Là-bas, ce dessert est synonyme de soirée au coin du feu, mais on peut bien sûr en manger toute l’année même sans feu de camp!

Comme vous le savez peut-être, j’ai eu la chance de faire partie des gagnants du concours du site recettes.de sur le thème mi-figue mi-raisin, grâce à cette recette de cookie géant mi-figues mi-raisins. J’ai pu choisir mon cadeau sur Amazon, et j’en ai profité pour me faire offrir ce dont je rêvais depuis des mois : une sorbetière. Il était donc normal en ce début d’année que je prenne la résolution d’utiliser au plus vite ce nouveau gadget!

 galce-smore

Cette crème glacée est très riche, un peu comme les glaces américaines de type Ben & Jerry, et on sent très bien les différents ingrédients  : schamallow, biscuit, chocolat… Certes, votre ligne ne vous dira pas merci mais vous allez vous régaler!

P.S. : Pour une version encore plus déjantée des s’mores c’est par ici que ça se passe!

glace-smore-3

 Glace aux s’mores

Pour 2 petits pots de glace
  • 15 cl de lait demi écrémé
  • 20 g de sucre glace
  • 100 g de marshmallows
  • 1 gousse de vanille
  • 1 jaune d’œuf
  • 7,5 cl de crème fleurette
  • 1/2 c. à c. de vanille liquide
  • 50 g de fudge
  • 50 g de Graham crackers

Toastez les schamallows à 200° C au four jusqu’à ce qu’ils soient dorés sur les 2 faces en surveillant bien (pour moi, cela a pris 3 minutes par face)

Pendant ce temps, faites cuire à feu doux le lait avec le sucre glace. Fendez la vanille, récupérez les graines et mettez la gousse et les graines dans le lait.
Laissez bouillir puis retirez du feu. Ajoutez le jaune d’œuf battu puis mélangez bien et remettez sur le feu. Mélangez constamment jusqu’à ce que le mélange épaississe comme une crème anglaise.
Coupez le feu et laissez refroidir 15 minutes.
Mixez les schamallows avec le mélange à la vanille, puis ajoutez la crème et la vanille liquide et réservez au frais une nuit.

Le lendemain, mélangez énergiquement la crème qui aura figé pour la rendre crémeuse à nouveau puis ajoutez le fudge et les Graham crackers, en touts petits morceaux.

Mettez en sorbetière.

glace-smore-2

Emulsion de maroilles au lard fumé

Je vous en avais parlé dans mon bilan 2014, j’ai reçu il y a plus d’un an un siphon en cadeau, et je n’ai jamais pris la peine de l’utiliser! Je ne sais pas pourquoi, quand je reçois ce genre de gadgets en cadeaux, je saute de joie et je trépigne d’impatience à l’idée de l’utiliser. Et puis je me rends compte que je n’ai pas de recette pour l’utiliser, et que je ne maîtrise pas l’objet en tant que tel, et je me fais donc une montagne de ma première recette.

Pour le siphon, j’avais peur de ne pas savoir utiliser la cartouche de gaz, de mal serrer quelque chose ou d’oublier une étape type  » laisser la préparation au frais », bref, j’avais peur de rater mon plat, et en plus comme cela se prépare à la dernière minute, le moment venu j’avais toujours trop faim et je préférais choisir la facilité.

Bref, quand j’ai décidé de prendre 30 résolutions 2015, je me suis dit que je devais absolument prendre ma revanche sur mon échec de 2014 en persévérant avec le siphon.

Sans compter que lors d’un repas au Bloempot, le restaurant de Florent Ladeyn à Lille, j’avais goûté une recette au siphon qui m’avait totalement transcendée, et que je voulais absolument réessayer maison : c’est celle que je vous propose ici.

 emulsion-maroilles-lard-persil

Elle semble simple cette recette : du maroilles, de la crème, du lard et du persil. 4 ingrédients, un siphon, pas de quoi se torturer le cerveau, mais quand même, j’ai procrastiné tout le mois de janvier pour finir par la réaliser in extremis à deux jours de février, parce que quand même, ayant réussi à tenir les 29 autres objectifs, ça serait trop bête d’échouer si près du but!

Figurez-vous que les difficultés que je redoutais tant ne sont absolument pas arrivées. L’utilisation du siphon a été ultra simple, et le résultat, s’il n’est évidemment pas à la hauteur de la recette de Florent Ladeyn, s’en approche quand même un peu et m’a en tout cas procuré ce plaisir de gavage de fromage et de gourmandise que j’espérais!

Amateurs de fromage, lancez-vous absolument!

P.S. : Pour un repas à tendance ch’ti plutôt fun, essayez ma tarte à la bière et spéculoos en dessert!

 

emulsion-maroilles-lard-persil-2

Maroilles au siphon et lard fumé

Pour 2 personnes
  • 200 g de maroilles fermier
  • 40 cl de crème fleurette
  • 100 g de poitrine fumée
  • 2 c. à s. de persil haché
  • Sel, poivre
  • Du bon pain
Émincez très finement la poitrine, ou hachez-la. Faites-la revenir doucement dans une poêle sans matière grasse en mélangeant régulièrement, pour obtenir de tous petits bouts bien grillés. réservez au chaud.
Dans une casserole, mettez la crème et le maroilles coupé en dés.
Faites chauffer le mélange doucement jusqu’à ce que le maroilles soit dissout. Assaisonnez suivant votre goût de sel et de poivre. Mixez au mixeur plongeant pour vous assurer qu’il ne reste aucun morceau dans le mélange.
Faites bouillir un litre d’eau dans une bouilloire, puis versez cette eau dans une casserole et déposez le siphon dedans. Laissez-le se réchauffer une ou deux minutes puis remplissez-le avec le mélange au maroilles. Refermez le siphon, ajoutez le gaz.
Secouez 4 à 5 fois (voir sur le mode d’emploi de votre siphon) puis versez le mélange dans deux bols. Saupoudrez de bacon puis de persil haché et d’un peu de poivre.
Servez immédiatement avec une bonne baguette coupée en rondelles et trempez la baguette ans ce mélange.

Spécialité de Suède : Kottbullar

Aujoud’hui, ma résolution est de vous emmener en Suède. La Suède est un pays que j’adore et j’ai passé quasiment tout 2014 à me dire que je voulais me consacrer à la cuisine suédoise, d’autant plus que je possède quelques livres de cuisine sublimes ramenés de là-bas. Je ne pense pas vous avoir parlé de ma lubie collection : je ramène systématiquement un livre de cuisine de chaque pays ou ville que je visite. La plupart du temps j’arrive à trouver des livres traduits en anglais ou même parfois en français, mais des fois c’est plus complexe et je vous avoue qu’il m’arrive de taper du portugais frénétiquement dans Google translate avant de pouvoir enfin cuisiner!

Mais j’aime ce principe, j’ai l’impression de ramener un souvenir vraiment utile, joli et qui me permettra de découvrir la cuisine telle que les gens du pays la cuisinent vraiment!

Parfois, cela amène par contre quelques complications pour trouver des librairies, car figurez-vous qu’il existe des villes, même plutôt grandes, qui n’ont pas de librairie et encore moins de librairie multi langages. C’est par exemple le cas de Las Vegas : alors oui c’est un un temple de la débauche et les gens y viennent uniquement pour boire, parier ou se marier avec un sosie raté d’Elvis Presley comme prêtre, mais enfin quand même, c’est une ville de plus de 600.000 habitants! Moi qui adore les livres, je trouve inconcevable que personne là-bas ne ressente jamais le besoin d’en acheter un !

Après 5 jours de recherches acharnées, j’avais quand même fini par trouver un (mais vraiment un seul) livre de cuisine dans une boutique de style « Alice délice » et il s’avère que ce livre est vraiment génial, c’est ce qui compte ^^

kottbullar

En Suède, pas de pénurie de livres, j’en ai donc plusieurs – là-bas la pénurie se trouve plutôt au niveau de l’alcool, ce qui n’est pas pour me plaire franchement non plus – mais enfin, leur gastronomie et la beauté de leur pays compense la difficulté à se mettre une mine savourer un bon verre de vin.

Bref, je vous propose donc des kottbullar, ces jolies boulettes que beaucoup adorent acheter chez Ikea. En les faisant maison, vous ne serez pas tenté d’acheter un vase, une lampe clipsable et un tapis de salle de bains en même temps! La seule difficulté réside dans le fait de garder les boulettes bien rondes, personnellement je n’ai pas réussi à ne pas les applatir en les cuisant à la poêle, il n’empêche qu’elles étaient excellentes, c’est bien l’essentiel!

P.S. : Accompagnez cette purée d’un peu de confiture d’airelles et d’une bonne purée comme cette purée au chou-fleur et romarin

kottbullar-3

Kottbullar

  • 250 g de bœuf haché
  • 250 g de porc haché
  • 75 g de chapelure
  • 1 œuf
  • 1 oignon
  • 20 cl de lait
  • Une pincée de piment de Cayenne
  • Sel, poivre

Hachez finement l’oignon et faites-le revenir dans un peu de beurre jusqu’à ce qu’il soit tendre mais pas coloré.
Faites tremper la chapelure dans le lait.
Mélangez tous les ingrédients, ajoutez un peu de lait en plus si l’ensemble est trop compact.
Formez des boules à l’aide de deux cuillers.
Faites chauffer une grosse noix de beurre dans une poêle puis faites dorer les boulettes sur toutes les faces.
kottbullar-2

Houmous au chou et à l’ail rôti

À l’instar du tarama ou de la tapenade, le houmous fait partie de ces préparations toutes faites qui permettent d’upgrader facilement un apéro improvisé. C’est vrai, dès qu’il y a des tartinades et du pain, ça fait tout de suite plus élaboré et sain que de proposer des cacahuètes et des chips!

Mais allez savoir pourquoi, moi qui réalise pratiquement tout maison, de la pâte à tartiner aux terrines en passant par le pain ou les pâtes, je ne me suis jamais trop embarquée dans ce type de préparations!

Peut-être parce que pour moi le propre d’un apéritif est d’être improvisé, et donc je choisis la facilité avec des produits tout faits!

houmous-chou-ail-2

J’ai donc pris la résolution de préparer une de ces délicieuses préparations maison! Le houmous est une spécialité bien connue à base de pois chiches, d’ail et de pâte de sésame ou tahin, mais quitte à me lancer, j’ai choisi de réinventer un peu la recette à ma façon, principalement en y ajoutant du chou et en remplaçant la pâte de sésame par des graines de sésame et de l’huile de sésame.

Le goût était comme je l’espérais : un brin funky mais quand même tout à fait reconnaissable par rapport à un houmous classique!

Au passage, j’ai découvert que ça ne prenait pas tant de temps que ça de préparer ce type de plat, alors attendez vous à me revoir très prochainement avec d’autres recettes de tartinades apéro maison!

P.S. : Pour un plateau apéro tartinades complet, proposez aussi une de ces tartinades au chevre et des rillettes de poisson

houmous-chou-ail-3

Houmous au chou et à l’ail rôti

 

  • 7 gousses d’ail
  • 400 g de pois chiches en conserve ou cuits
  • 75 g de chou vert frisé finement émincé
  • 4 cl de jus de citron
  • 3 c. à s. d’eau
  • 1 c. à s. de graines de sésame
  • 2 c. à s. d’huile de sésame
  • 1/2 c. à c. de sel
  • Huile d’olive

Préchauffez le four à 200° C.
Enveloppez les gousses d’ail dans du papier d’aluminium et placez-le dans le four jusqu’à ce qu’il commence à dorer soit 20 minutes environ.
Retirez du four et laissez refroidir l’ail. Décollez la peau ressemblant à du papier et mettez les gousses dans votre robot culinaire avec le reste des ingrédients. Mélangez jusqu’à obtenir une consistance épaisse. Vous pouvez laisser des petits morceaux de chou (je préfère comme ça), ou mélanger jusqu’à ce qu’il soit complètement homogène.
Transférez dans un bol et arrosez d’un peu d’huile de sésame et de graines supplémentaires pour décorer avant de servir.

Servez avec des petits légumes à tremper ou du pain pita pour l’apéritif.

houmous-chou-ail

Source d’inspiration
http://ohmyveggies.com/roasted-garlic-kale-hummus-from-let-them-eat-kale/

Salade de patates douces rôties et boulgour

Ma résolution du jour peut vous sembler très bête, mais c’est de réussir une vraie bonne vinaigrette! En effet, j’ai beau passer mon temps à cuisiner, et faire maison à peu près tout ce qui passe, il y a quelques exceptions de choses que je déteste faire moi-même. Parmi elles : les pâtes à tarte, la mayonnaise ou encore la vinaigrette. Allez savoir pourquoi, cela prend à peine quelques secondes réaliser une vinaigrette, et ne demande aucun ingrédient exceptionnel, mais c’est comme ça, ça ne m’intéresse pas!

Alors bon, je me suis dit que j’allais me bouger pour essayer de trouver « ma » vinaigrette, la petite recette secrète que j’adorerais tellement que je trouverais la motivation pour la faire maison.

salade-patate-douce-boulgour-cranberries-3

Après plusieurs tentatives foutrement insipides et échecs cuisants, je pense ici tenir quelque chose. Une vinaigrette simple mais bien goûtue, un rien corsée en vinaigre parce que j’aime ça, et qui valorise les ingrédients sans les tuer au niveau du goût. Et cerise sur le gâteau, la petite salade que je vous propose en dessous pour accompagner la vinaigrette est un vrai régal!

P.S. : Il y a peu de salades sur mon blog, mais quand j’en poste une, c’est qu’elle est vraiment bonne, comme cette salade de fenouil à l’orange

salade-patate-douce-boulgour-cranberries

Salade de patates douces rôties et boulgour

Pour 2 personnes

  • 1 patate douce pelée et coupée en cubes
  • 2 c. à c. d’huile d’olive
  • 1 c. à s.  ail en poudre
  • 1 / 2 c. à c. d’oignon émincé
  • 1 / 2 c. à c. d’origan
  • 1 pincée de piment en poudre
  • 70 g de boulgour
  • 4 poignées de mesclun
  • 30 g de cranberries séchées
  • Pour la vinaigrette:

  • 1 c. à s. de vinaigre de xérès
  • 1 c. à s. de vinaigre de cidre
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 1 c. à c. d’échalote émincée
  • 1/2 c. à c. de miel liquide

Préchauffez le four à 210°C.  Pelez les patates douces, coupez-les en cubes de 1/2 centimètre. Mélangez avec l’huile d’olive, la poudre d’ail, l’oignon, l’origan et la poudre de piment. Étalez les patates douces sur une plaque en une seule couche et faites cuire au four pendant environ 30 minutes, en retournant les patates douces à mi cuisson.

Pendant ce temps, versez 25 cl d’eau dans une petite casserole et ajoutez le quinoa rincé. Amenez à ébullition, couvrez, réduisez le feu et laissez mijoter pendant environ 13 minutes (vérifiez suivant les instructions de votre paquet). Retirez du feu, en gardant le boulgour couvert, et laissez-le reposer pendant environ 5 minutes puis égrenez le à la fourchette. Mélangez le mesclun, le boulgour et les cranberries dans un grand bol et mélangez avec les ingrédients de la vinaigrette. Incorporez les patates douces grillées tiédies, servir et déguster!

salade-patate-douce-boulgour-cranberries-2

Sachertorte

Pour ceux et celles qui suivent ce blog régulièrement, vous avez (forcément) remarqué que je suis gourmande, mais vous avez aussi (peut-être) remarqué que ma cuisine est relativement simple et rapide à faire. Cela vaut surtout pour les pâtisseries : j’adore les crumbles, les galettes et les tartes, avec des pâtes parfois toutes faites, et le cheesecake est à peu près mon maximum en matière de complexité, au delà je sature. Les entremets à plusieurs textures, les gâteaux avec des temps de repos ou des génoises à découper, ce n’est pas du tout mon truc. D’abord parce que ça ne me me motive absolument pas de les faire, et au niveau du goût je ne peux pas dire que je n’aime pas, mais je ne trouve pas ça meilleur qu’un gâteau simple, alors je ne vois pas pourquoi m’embêter!

Mais le principe d’une résolution, c’est bien de bousculer un peu ses habitudes et de se tirer vers le haut, alors je me suis dit que je devais me faire violence et cuisiner un vrai classique de la pâtisserie, quelle qu’en soit la difficulté!

sachertorte

J’ai donc jeté mon dévolu sur la sachertorte, parce que j’avais eu l’occasion d’en goûter dans une Konditoreï en Autriche, et j’avais trouvé ça très bon en plus d’être joliment bluffant.

J’en ai profité pour tester pour la première fois une recette de Mercotte. Elle m’a semblé très élaborée au premier abord, mais j’ai simplifié quelques points et au final j’avoue que ce n’était pas tant de travail que ça, et que le résultat était tout bonnement excellent. C’est un peu trop loin dans mon souvenir pour le dire, mais il était peut-être bien meilleur que celui que j’avais goûté en Autriche, oui vraiment! Je n’irais pas jusqu’à dire que je me compliquerai la vie plus souvent, parce que je continue à aimer la cuisine simple, mais je ne me découragerai peut être plus aussi vite au vu de recettes qui semblent longues au premier abord !

sachertorte-3

Sachertorte

Pour le biscuit

  • 200 g de pâte d’amande
  • 70 g + 60 g de sucre
  • 80 g de jaunes d’œufs
  • 1 œuf entier
  • 75 g de blancs d’œufs,
  • 50 g de chocolat noir à 70%
  • 50 g de beurre
  • 50 g de farine
  • 25 g de poudre de cacao amer

Pour la ganache

  • 150 g de chocolat à 70%
  • 235 g de crème fleurette entière à 35%
  • 25 g de miel neutre
  • 50 g de beurre

Pour la compote d’abricots

  • 125 g d’abricots secs
  • 150 g de confiture d’abricots
  • 3 cl de rhum

Pour le glaçage et la finition

  • 90 g de chocolat à 70%
  • 180 g de crème fleurette entière à 35%
  • 35 g de miel neutre
  • 35 g de beurre

Tamisez la farine et le cacao en poudre. Faites ramollir légèrement la pâte d’amande coupée en dés au four à micro-ondes. Mélangez-la avec 70 g de sucre, puis incorporez successivement les jaunes d’œufs puis l’œuf entier. Montez les blancs en neige en ajoutant petit à petit 60 g de sucre. Faites fondre le chocolat au bain-marie et hors du feu ajoutez le beurre puis incorporer une petite partie des blancs dans ce mélange. Ajoutez ensuite le mélange pâte d’amande et œufs. Incorporez délicatement à la maryse les poudres tamisées puis le reste des blancs montés.

Versez le mélange dans le moule beurré et enfournez à 170° pendant environ 50 minutes en vérifiant régulièrement. Démoulez et laisser refroidir complètement sur une grille .

Réalisez la ganache en faisant fondre le chocolat au four micro-ondes. Dans une casserole,  portez à ébullition la crème et le miel. A l’aide d’une maryse ajoutez le chocolat en 3 fois en mélangeant entre chaque ajout de chocolat. Coupez le feu, laissez refroidir une ou deux minutes puis ajoutez le beurre coupé en dés et passez au mixer plongeant.

Faites tremper les abricots dans le rhum pendant 15 minutes ( ou plus, si possible). Egouttez-les, mixez-les grossièrement ou émincez-les au couteau puis mélangez avec la confiture. Réservez.

Coupez en trois dans l’épaisseur le biscuit Sacher refroidi. Posez votre cercle à pâtisserie sur une plaque recouverte de papier cuisson, mettez un premier biscuit au fond, recouvrez-le d’une fine couche de compote d’abricot, puis d’une couche de ganache. Posez le deuxième biscuit et recommencez l’opération compote-ganache. Terminer avec le dernier biscuit et mettez au froid minimum une heure, idéalement une nuit.

Faites fondre le chocolat du glaçage au bain-marie, faites bouillir la crème avec le miell. A l’aide d’une maryse, ajoutez le chocolat en 3 fois en mélangeant entre chaque ajout de chocolat.  Coupez le feu, laissez refroidir une ou deux minutes puis ajoutez le beurre coupé en dés et passez au mixer plongeant. Décerclez la sachertorte, posez-la sur une grille elle-même posée sur un grand plat pour récupérer l’excédent de glaçage. Quand le glaçage commence à tiédir mais reste relativement liquide, versez-le sur le gâteau de manière à le recouvrir entièrement, lissez à la spatule.

Remettez à refroidir quelques heures au frigo avant de servir.

sachertorte-2

Source d’inspiration :
http://www.mercotte.fr/2014/10/08/la-sachertorte-premiere-epreuve-technique-le-meilleur-patissier-saison-3/

Huevos rancheros

Chez moi le petit déjeuner est sacré… Surtout un jour sur sept! En semaine, j’ai du mal à trouver le temps et la motivation de faire quelque chose de vraiment décent avant d’aller au travail, mais le dimanche, ah le dimanche… Je lâche les chevaux! C’est comme si mon corps ne saturait jamais des œufs et des haricots blancs, je pense que je pourrais en manger des kilos!

C’est par contre un peu difficile de ne pas tomber dans la routine, et même si personne d’un tant soit peu sensé ne peut se lasser du lard et des saucisses, j’ai pris la résolution de me lancer dans des petits déjeuners un peu plus fun et travaillés!

 huevos-rancheros-2

Le principe est de ne passer trois heures en cuisine, car en général le dimanche, on a les crocs, la flemme, et on n’a pas envie de rater le seul American Dad inédit de la journée quand il apparaît subitement.

Les huevos rancheros sont une spécialité originaire du Mexique qu’on prépare à l’occasion du petit-déjeuner. La recette de base se compose d’œufs au plat sur une tortilla couverts de sauce tomate au chili. On le complète souvent de haricots, de guacamole, ou encore de sauce pour enchiladas, de crème fraîche ou de salade… Le succès du plat faisant qu’il se démocratise dans d’autres pays et que chacun y ajoute sa petite touche!

Je me suis inspirée d’une recette américaine et qui contient de la feta, parce que tout est meilleur avec du fromage! Le résultat était excellent! C’est un plat simple, savoureux et il contient des haricots, ce qui le rend éligible aux petits déjeuners réussis des dimanche matin!

P.S. : Pour compléter votre brunch mexicain, vous pouvez accompagner ce plat de panochas de maiz, c’est très facile à faire en plus d’être super bon ^^

huevos-rancheros

 Huevos rancheros

Pour 2 personnes

  • 1 petite tomate
  • 1/2 oignon
  • 1/2 piment vert
  • 2 gousses d’ail
  • 1/4 c. à c. de sauce piquante
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 200 g  de haricots rouges, égouttés et rincés
  • 2 œufs
  • 2 tortillas de maïs
  • 50 g de feta émiettée
  • 2 tiges de coriandre fraîche hachée
  • 7 cl d’eau
  • Sel, poivre
  • Huile d’olive

Préparez la sauce : émincez les tomates, le piment et l’oignon en touts petits dés et mettez-les dans un bol. Ajoutez l’ail haché, la sauce piquante, le cumin, le sel et le poivre.

Chauffez une poêle moyenne à feu doux et ajouter 2 cuillères à café d’huile d’olive. Faire frire le mélange a la tomate dans l’huile jusqu’à ce qu’il épaississe légèrement, 3 minutes environ. Retirez du feu et mettez de côté.

Ajoutez les haricots à même poêle avec l’ eau tiède et une pincée de sel; faites cuire à feu doux jusqu’à ce que ce soit bien chaud.

Pendant ce temps, faites frire les œufs au plat; poivrez.

Placer une tortilla chaude sur chaque plaque. Répartissez les haricots parmi eux, puis de haut avec un œuf frit, de la salsa et du fromage. Saupoudrer avec coriandre servir avec la salsa restant.

 huevos-rancheros-3

Source d’inspiration :

http://www.foodnetwork.com/recipes/sunny-anderson/huevos-rancheros-recipe.html

Grilled-cheese sucré ricotta mangue ananas

Aujourd’hui, ma résolution est de faire un sandwich maison. J’ai très vite pensé au grilled cheese car 1/ j’adore ça et 2/ c’est très simple à faire.

Ceux qui suivent mon blog régulièrement savent que pour moi le grilled cheese, c’est comme les burgers ou les cheese-cakes, une seconde nature.

 Que voulez-vous, moi quand je vois ce pain grillé et ce fromage dégoulinant, c’est bien simple, je craque totalement!

Et quand je craque pour quelque chose, je ne m’en lasse pas : je cherche par tous les moyens à le décliner et le réinventer pour en manger le plus souvent possible!

 C’est pourquoi quand j’ai vu cette belle brioche qui me faisait de l’œil du haut de son placard, (oui ma brioche est vivante, elle vit dans mon placard et elle a des yeux très séduisants), je me suis dit « Et pourquoi pas essayer le grilled cheese en version sucrée »?

Pour l’instant, je ne suis pas encore assez kamikaze pour me risquer au maroilles Nutella ou encore au chèvre épinards à la confiture… Mais certains fromages au goût très neutre et pas trop salés s’y prêtent beaucoup plus facilement : je pense notamment à la ricotta, au Philadelphia, au mascarpone…

Comme j’ai un estomac en béton armé, je me suis dit que je ne prenais pas beaucoup de risques… Il s’avère que j’ai vraiment bien fait de tenter l’expérience! Le résultat est incroyablement délicieux, à la fois croustillant, moelleux, fondant… Bref j’en veux encore et vous risquez de me voir en poster régulièrement par ici!
Pour cette recette, j’ai utilisé une compote Vitabio, à la mangue avec quelques grains de riz dedans. ce n’est pas tout à fait la texture d’une compote, mais pas non plus celle d’un riz au lait… C’est vraiment très bon et je vous les recommande si vous les trouvez (en grande surface ou en boutique bio)!
Si vous voulez en savoir plus sur Vitabio et découvrir leurs produits, c’est par ici :
logo-vitabio
Sinon, une compote classique fonctionnera très bien, la mangue a beaucoup de goût mais j’imagine que d’autres parfums peuvent bien rendre aussi!
P.S. : Je ne suis pas sûre que manger les deux le même jour fasse un repas très équilibré, mais si vous n’avez pas encore testé de grilled-cheese salé, il faut absolumer vous lancer!
   grilled-cheese-mangue-3

Grilled-cheese sucré ricotta mangue ananas

Pour 1 sandwich

  • 2 tranches de brioche
  • 15 g de beurre
  • 2 c. à s. de compote mangue ananas
  • 2 c. à s. de ricotta
  • 1 c. à c. de miel de tilleul

Tartinez chaque tranche de brioche de beurre sur une face. Le beurre ira sur l’extérieur du sandwich et non l’intérieur.
Sur une tranche, côté non beurré, étalez la ricotta, puis le dessert à la mangue et versez le miel en filet.
Refermez le grilled cheese, toujours côté non beurré vers l’intérieur.

Faites cuire 1 minute et trente secondes par face à la poêle, feu moyen, et servez immédiatement.

greilled-cheese-mangue

Tofu chili

Décidément, en ce début d’année 2015, tout fout le camp! Je cuisine light, au poisson, et même aujourd’hui totalement végétarien. Et oui il faut savoir être fou et bouleverser un peu ses habitudes quand on veut faire de bonnes découvertes! Le tofu est un produit que je cuisine peu. Je ne peux pas dire que je n’aime pas ça, mais les marques disponibles en grande surface ne rendent pas vraiment honneur à ce produit, et je n’ai pas souvent le temps d’aller en boutique spécialisée bio où on peut en trouver de meilleures variétés.

chili-con-tofu-4

Mais ne vous inquiétez pas, quelle que soit la qualité de votre tofu, vous l’apprécierez avec cette recette car celui-ci cuit avec un mélange d’ingrédients dont il s’imprègne parfaitement… Ceux qui reprochent au tofu sa fadeur ont peut-être là l’occasion de changer d’avis!

chili-con-tofu-2

Chili con tofu

Pour 2 personnes

  • 200 g de tofu
  • 400 g de haricots rouges égouttés et rincés
  • 200 g de tomates en dés
  • 200 g de purée de tomates
  • 1 oignon haché finement
  • 1/2 poivron rouge épépiné et haché finement
  • 1/2 c. à s. de cumin moulu
  • 1/4 c. à c. de piment de Cayenne
  • 1 c. à c. de sel
  • 1 c. à s. d’ail en poudre
  • 1 c. à s. de sauce soja
  • 1 c. à s. d’huile végétale
  • 5 cl de café fort

 

chili-con-tofu-3

Coupez le tofu en dés. Saupoudrez le avec le cumin, le piment de Cayenne, l’ail, la sauce soja, du sel et du poivre et mélangez pour bien enrober les dés.

Chauffez l’huile dans une grande poêle à feu moyen. Ajoutez les oignons, le poivron, et le tofu.
Faites cuire jusqu’à ce que les oignons et les poivrons aient ramolli et le tofu doré, environ 7 minutes.

Incorporez alors les haricots, les tomates en dés avec leur jus, la purée de tomate et le café.
Ajustez l’assaisonnement.

Amenez à ébullition puis réduisez le feu pour maintenir une ébullition lente, couvrez et cuisez pendant 30 minutes.

Assaisonnez avec du sel et du poivre selon votre goût et servez avec du riz ou des tortillas.

 

chili-con-tofu