Apple pie Framboise Mûre

L’apple pie est une véritable institution dans de nombreux pays. On pourrait le comparer à notre fameuse tarte aux pommes, mais l’Apple pie a certaines spécificités : d’abord la pâte, qui peut être plutôt sablée, plutôt feuilletée mais qui est en tout cas souvent plus épaisse que dans une tarte, et qui couvre généralement le dessus et le dessous du gâteau.

apple-pie-mure-framboise-2

Ensuite la garniture aux pommes : on a ici une garniture épaisse de dés de pommes, qui peuvent être accompagnés d’autres fruits ou épices suivant les spécialités locales : cannelle, raisins secs, fruits de saison…

Vous trouverez sûrement un peu abusif de parler d’un apple pie pour un gâteau à la mûre et à la framboise, mais je vous rassure mon gâteau contient bien l’ingrédient de base : la pomme!

apple-pie-mure-framboise-3

Les framboises et les mûres vient enrichir cette version de saison, si vous la cuisinez à une autre période, utilisez des fruits congelés ou innovez avec d’autres fruits de saison… Je doute que cette recette puisse se rater, quoi qu’on mette dedans!

Ne zappez pas les flocons d’avoine. Ils peuvent sembler accessoires mais ils vont absorber l’excédent du jus des fruits pour éviter que la pâte ne se détrempe.

Servez ce délicieux gâteau frais ou plus gourmand, tiède avec une boule de glace!

apple-pie-mure-framboise-4

Apple pie Framboise Mûre

Pâte :

  • 50 g de farine
  • 350 g de farine complète
  • 200 g de beurre mou
  • 2 œufs
  • 120 g de sucre
  • 1 sachet de levure chimique

Garniture :

  • 500 g de pommes
  • 150 g de framboises
  • 150 g de mûres
  • 3 c. à s. de jus de citron
  • 4 c. à s. de confiture de mûres
  • 2 c. à s. de cannelle
  • 3 c. à s. de flocons d’avoine
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 sachet de sucre vanillé

apple-pie-mure-framboise-5

Dans un saladier, versez les farines et la levure. Ajoutez le sucre puis le beurre coupé en touts petits morceaux et mélangez avec les doigts pour incorporer le beurre.
Ajoutez les oeufs et pétrissez pour obtenir un mélange homogène.
Formez une boule avec environ les 3/4 de la pâte et une autre boule avec le quart restant, puis mettez-les au frais pour 1h minimum.

Pendant ce temps, pelez les pommes, faites les mijoter à feu doux dans une poêle avec le jus de citron pendant 10 minutes. A mi-cuisson, ajoutez la cannelle et la confiture de mures.

Préchauffez le four à 200°C.
Étalez dans un plat à tarte la grosse boule de pâte pour obtenir le fond et les bords de votre gâteau.

Saupoudrez-le avec les flocons d’avoine et le sucre vanillé, puis déposez le mélange aux pommes, les framboises et les mûres.
Couvrez avec le restant de pâte, en le répartissant un peu partout et en laissant apparent le mélange de fruits par endroits.

Mettez au four pour 30 à 40 minutes jusqu’à ce que le gâteau soit doré et le mélange de fruits bouillonnant.

apple-pie-mure-framboise

Cookie géant mi-figue mi-raisin

Me revoilà avec une deuxième recette pour le défi culinaire Recettes.de du mois : mi figue mi raisin. Après le grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin, je voulais tenter une recette sucrée sur le même thème puisqu’il se prête aussi bien aux plats qu’aux desserts!

J’ai profité de ce prétexte pour vous préparer un cookie géant : cela faisait longtemps que cette aberration de la nature, forcément venue des États-Unis me titillait!

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin-3

Le principe est tout simple : vous préparez de la pâte à cookie comme si vous alliez en cuisiner une vingtaine, et finalement vous en faites un seul. Le temps de cuisson est à peine plus long, et il faut faire attention au syndrome d’étalement du cookie au four : même si j’avais fait attention de mettre la pâte au centre de mon plat à pizza en laissant 10 centimètres de marge tout autour, le cookie s’est tellement étalé qu’il a même débordé du plat dans lequel je l’avais mis!

Vous pensez sûrement qu’il n’y a aucune différence avec des cookies normaux et c’est presque vrai : au delà de l’aspect impressionnant de la bête, la zone « moelleuse » est plus grande que sur des cookies classiques donc si comme moi vous aimez vos cookies plutôt mous au cœur vous serez tout de suite fans!

Ne cuisez donc pas trop ce cookie. Rappelez-vous que le biscuit va continuer à cuire en refroidissant : comptez 13 minutes pour un cookie bien mou jusque 15-16 minutes pour un cookie un peu plus sec!

Au niveau du goût je suis tombée totalement amoureuse de ce mélange figue raisin : le goût de ces fruits secs se marie super bien à la pâte à cookie et les morceaux de figue et de raisins sont tout moelleux! Si j’avais pu je me serais mangé le cookie d’un coup (L’occasion de dire « bah quoi, j’ai mangé qu’UN cookie!« )

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin-2

Cookie géant mi-figue mi-raisin

  • 230 g de beurre fondu
  • 150 g de vergeoise brune
  • 1 gros œuf
  • 1 jaune d’œuf
  • 2 c. à c. d’extrait de vanille
  • 275 g de farine semi complété
  • ½ c. à c. de sel
  • ½ c. à c. de bicarbonate de soude
  • 4 belles figues sèches coupées en petits morceaux
  • 85 g de raisins secs
  • 1 c. à s. de rhum
  • 1 c. à s. d’eau
Préchauffez le four à 160°C.

Tapissez une plaque à pizza avec du papier cuisson.
Dans un grand bol, mélangez le beurre fondu et le sucre brun.

 Ajoutez les œufs et l’extrait de vanille.

Dans un autre bol, mélangez la farine, le sel et le bicarbonate de soude.
Ajoutez le mélange de farine au mélange au beurre, en remuant jusqu’à obtenir une pâte lisse.

 Ajoutez au mélange les figues et les raisins secs en en réservant un quart.

Versez la pâte au centre du moule sans l’étaler : le cookie s’étalera tout seul durant la cuisson.
Saupoudrez le reste des figues et raisins sur le dessus.

 Mettez à cuire au four pendant 13 à 15 minutes.

Laissez le biscuits refroidir sur le plateau jusqu’à ce que le cookie ait complètement refroidi.

cookie-geant-mi-figue-mi-raisin

Source d’inspiration :
http://divascancook.com/giant-cookie-cake-recipe-chocolate-chip-cookid’œufe-recipe/

Spécialité des États-Unis : Ranch Burgers

Après vous avoir fait découvrir la recette de la sauce ranch, je me devais de vous proposer une façon originale et surtout bien bonne de l’utiliser. Grâce à ce burger, vous allez devenir accros à la sauce ranch, je vous le garantis… C’est une recette très simple, mais avec une viande vraiment épaisse, savoureuse et juteuse, très proche des burgers tels qu’on les consomme aux États-Unis ( pas chez Mc Do ou Burger King hein, dans les vrais  restaurants)! Dans cette recette, la préparation à base de viande a beaucoup d’importance : elle va donner le goût et la texture à ce burger très simple en dehors de ça!
ranch-burger

Ranch Burger


  • 4 cuillers à soupe de sauce ranch
  • 2 pains à burger
  • 1 tomate
  • 1/2 oignon jaune coupé en rondelles
  • 2 ou 3 feuilles de laitue coupée en lanière
  • Sel, poivre


Pour la viande

  • 250 g de boeuf haché
  • 15 g de chapelure
  • 1 oignon jaune émincé finement
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir

ranch-burger-2

Préchauffez le four. Dans un grand bol, mélangez le bœuf avec tous les ingrédients de la viande, sale, poivrez, et mélangez avec les mains propres jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien incorporés. 
Façonner 2 steaks bien épais avec le mélange de viander. 
Faire griller ces burgers pendant environ 5 minutes de chaque côté, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés à l’extérieur mais toujours moelleux dedans.
Déposez les steaks sur les pains tartinés de sauce Ranch, puis couvrez la viande avec de la laitue, de la tomate, et les tranches d’oignon.

Sources d’inspiration :
https://www.hiddenvalley.com/recipe/503/ranch-burgers/
http://m.allrecipes.com/recipe/72715/ranch-burgers

Spécialité des États-Unis : Sauce ranch

Récemment je suis tombée sur un article qui m’a bien intriguée sur les aliments américains que les habitants d’autres pays  trouvent étranges. Je n’ai pu m’empêcher de noter cette liste et de me faire le serment solennel à moi-même que je testerais toute cette liste dans les plus brefs délais!! Marshmallow fluff, jelly… cela me (vous) promet de drôles d’expériences sur ce blog!

Parmi toutes ces spécialités, une sauce que je ne me souviens pas d’avoir pu tester lors de mes voyages aux États-Unis a retenu mon attention : la sauce ranch.

Je me suis alors mise en quête de ce Saint Graal dans tous les supermarchés de la ville, sans succès. Je me suis donc résolue à faire cette sauce moi-même pour pouvoir y gouter…

Cette sauce blanche à mi chemin entre une mayo et une vinaigrette au yaourt est très facile à réaliser, et a un bon goût d’herbes (du jardin, dans mon cas)… Je me demande en quoi on pourrait la trouver étrange, personnellement je suis plutôt conquise, et je ferai cette sauce dès que possible, notamment pour accompagner des grillades, des bâtonnets de crudités à l’apéro… Ou encore pour l’utiliser sans une nouvelle recette de burger que je vous réserve très prochainement, mais je ne vous en dis pas plus!

Cette sauce demande deux ingrédients difficiles à trouver chez nous. Tout d’abord la sour cream. Pour la remplacer j’ai utilisé une petite astuce vue sur internet : mélanger de la crème fraiche avec du jus de citron vert.
Le jus de citron va faire « tourner aigre » la crème, ce qui lui donnera un goût (relativement) proche de la sour cream qu’on ne trouve pas chez nous.

Le second ingrédient est la mayonnaise. Vous allez me dire qu’on en a chez nous, et même de la bonne! Oui mais justement, elle est trop bonne notre mayonnaise, en tout cas trop goûteuse par rapport à la sauce qui est appelée mayonnaise là-bas (mais n’aurait même pas le droit de porter ce nom en France). Vous voyez un peu, la sauce « frites » de chez Mc do? Bref, j’ai quand même utilisé de la mayonnaise, mais surtout ne vous embêtez pas à acheter de la bonne mayonnaise fraîche à la moutarde : une mayo bien basique premier prix (ou light) aura moins de goût et conviendra mieux!

sauce-ranch

Sauce ranch

Type : végétarien, sans gluten

Pour 1 petit bol de sauce
  • 120 g de mayonnaise
  • 1/4 de c. à c. de persil
  • 4 pincée de poudre d’oignon
  • 1/4 c. à c. d’aneth séchée
  • 4 pincée de poudre d’ail
  • 3 pincées de sel
  • 1/4 de c. à c. de ciboulette
  • 3 pincées de poivre noir
  • 60 g de crème fraiche
  • 1 c. à s. de jus de citron vert
sauce-ranch-2

Déposez la crème fraiche dans un bol et ajoutez y le jus de citron vert, puis laissez reposer une vingtaine de minutes. Mélangez ensuite avec la mayonnaise et toutes les herbes sèches, et enfin les herbes fraîches, finement ciselées.

Sources d’inspiration :

Grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin

Décidément on ne m’arrête plus dans ma folie du grilled cheese, qui vire légèrement à l’obsession. Il suffit que je croise n’importe quel aliment et je ne peux pas m’empêcher de me demander ce qu’il donnerait calé entre deux tranches de pain avec du fromage et passé à la poêle : un Nutella grilled cheese? Un andouillette grilled cheese? Un macaroni au fromage grilled cheese? Il faut que je me calme, ces associations bizarres viendront peut-être un de ces jours mais pour l’instant celle que je vais vous proposer m’a été inspirée par le défi culinaire Recettes.de du mois : mi figue mi raisin.

 Une association qui s’est vite imposée à moi puisque ces fruits font partie de ceux qui accompagnent le mieux le fromage… Et hop une bonne excuse pour manger encore du grilled cheese (ce n’est que la troisième fois cette semaine après tout!)

Eh bien je dois vous dire que cette nouvelle association fonctionne à merveille! Les amateurs de sucré salé devraient se régaler! Une seule consigne pour bien réussir ce grilled cheese, pensez à saler et poivrer les figues et le raisin pendant que vous les poêlez, ça donnera plus de goût à l’ensemble !

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-2

Grilled cheese au fromage de brebis, figue et raisin

Pour deux sandwiches

  • 4 tranches de pain coupé
  • 80 g de fromage de brebis type Etorki
  • 1 figue fraîche
  • 3 grains de raisin blanc
  • 1 c. à c. de romarin
  • 1 c. à c. de miel liquide
  • 2 c. à s. d’eau
  • Sel, poivre
  • Un peu de beurre ramolli

grilled-cheese-brebis-figue-raisin-3

Faites revenir 5 minutes à la poêle le raisin coupé en deux avec la figue coupée en rondelles, l’eau, le romarin et le miel. Salez et poivrez.
Tartinez les tranches de pain avec du beurre ramolli, sur le recto et le verso.
Déposez la moitié du fromage de brebis sur une face, puis le mélange de figue et raisin. Poivrez et ajoutez le reste du fromage.
Refermez avec l’autre moitié du pain beurré.
Mettez à chauffer une poêle à feu moyen. Déposez le sandwich et couvrez.
Laissez 2 minutes puis retournez le sandwich et laissez deux minutes également la deuxième face.

Dès que le pain a bruni et le fromage bien fondu, servez avec de la salade.

 

grilled-cheese-brebis-figue-raisin

Riz au lait aux schamallows

Aujourd’hui je vous propose une petite recette réalisée pour un concours organisé par l’ADCN, Association pour le Dépistage des Cancers dans le Nord au travers de l’événement « Octobre Rose ». Je me suis dit que pour la première fois de toute la (courte) histoire de ce blog je pourrais participer!

Pour plus d’informations sur l’ADCN, c’est par ici!

riz-au-lait-schamallow-3

Cette fois-ci, c’est dans le sucré que je me suis creusé les méninges, et voici ce qui est sorti de mon esprit tordu créatif! Le thème imposé pour cette édition du concours était  « Recette de famille ou plat convivial entre amis », c’est pourquoi j’ai choisi le riz au lait, dessert classique familial par excellence qui me rappelle les saveurs de mon enfance!

J’avoue qu’en plus du fait d’aider à sensibiliser pour le dépistage des cancers, le thème « Octobre rose » me plaît beaucoup au niveau créatif. Du coup même si ce n’était pas indiqué je me suis amusée à travailler ce dessert avec une couleur rose pour faire un écho à l’événement!

Je m’étais d’ailleurs déjà essayée à l’exercice de la cuisine rose pour la saint Valentin, avec mon burger rose au  bœuf pour lui et le burger rose au saumon pour elle.

J’ai juste un peu rajeuni mon riz au lait de famille en remplaçant le sucre par les schamallows, ce qui au passage lui permet d’avoir une jolie couleur… Je l’ai légèrement renforcée avec du colorant alimentaire mais cela n’est pas obligatoire, ça n’apporte bien sûr rien au goût! Ce riz au lait a un goût tout doux et subtil de marshmallow, et une texture bien crémeuse, c’est un régal!

riz-au-lait-schamallow-2

Le seul moyen de rater un riz au lait selon moi serait de le laisser trop cuire. Vous verrez que le riz est cuit quand vous le verrez apparaître à la surface, complètement enrobé dans le liquide, et il faut arrêter à ce moment là, même si vous avez l’impression qu’il reste trop de lait car le riz va encore boire pendant tout le refroidissement avant d’atteindre sa texture finale.

riz-au-lait-schamallow-4

Riz au lait aux  schamallows

Pour 6 personnes

 

  • 50 g de beurre
  • 60 cl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de riz à dessert
  • Quelques gouttes de colorant rose
  • 14 schamallows roses

riz-au-lait-schamallow-5

 Chauffez le lait avec le sel, le riz et 10 schamallows.

Amenez à ébullition en mélangeant jusqu’à ce que les schamallows soient fondus.
Couvrez et baissez le feu au plus doux puis laissez cuire jusqu’à ce que le lait affleure le riz (35 minutes environ pour moi).
Arrêtez le feu puis ajoutez le reste des schamallows coupés en petits dés.
Mélangez 2 minutes en laissant fondre, puis versez dans des ramequins individuels et laissez refroidir avant de servir.

riz-au-lait-schamallow

Apple pie en barres

apple-pie-bars-cannelle3
Avec le retour de l’automne, arrivent les envies de pommes, noix, potirons et autres plaisirs de saison.
J’attaque les festivités avec ces barres à l’Apple pie. Je me suis inspirée d’une recette américaine qui utilise de la garniture toute faite, mais par chez nous ce genre de préparation ne se vend pas, j’ai donc inventé la garniture, qui est un vrai régal !
apple-pie-bars-cannelle

Barres d’Apple Pie

  • 240 g de beurre mou
  • 350 g de sucre
  • 4 œufs
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • 1/4 de c à c d’extrait d’amande amère
  • 400 g de farine
  • 1 cuiller à café de sel

Pour la garniture

  • 7 pommes
  • 80g de raisins blonds
  • 1 cm de racine de gingembre
  • 1 c à c de jus de citron
  • 1 c à c de cannelle
  • 1 pot individuel de compote (j’ai pris pomme banane, mais un autre parfum fera très bien l’affaire!)

Pour le glaçage

  • 30 g de sucre glace
  • 1/2 cuiller à café d’extrait de vanille
  • 1/2 cuiller à café d’extrait d’amande
  • 1 cuiller à soupe de lait

apple-pie-bars-cannelle2

Préparez la garniture : épluchez puis coupez les pommes en tout petits dés.
Ajoutez le jus de citron, mélangez puis ajoutez les raisins, la cannelle, le gingembre râpé.

Mélangez le beurre et le sucre jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.
Ajoutez les œufs, puis les extraits et mélangez bien.
Ajoutez ensuite la farine mélangée au sel.

Répartissez la moitié du mélange dans un moule d’au moins 20cm de côté. La couche sera assez fine.
Étalez dessus votre mélange aux pommes puis la compote.

Couvrez avec la deuxième partie du mélange.

Mettez au four 30 à 35 minutes à 180°C.

Laissez refroidir, puis mélangez les éléments du glaçage et répartissez-le sur le gâteau.

apple-pie-bars-cannelle4

Source d’inspiration :
http://notelr.com/cowboysBGgirl/Apple-Pie-Bars-For-fall

Cookies avoine cranberry

Les cranberries sont de qu’on appelle un aliment-santé. Ces petites baies sont pleines de bonnes choses et notamment d’anti-oxydants! Malheureusement chez nous on ne trouve quasiment pas cette pilule magique fraîche. A part les jus plutôt répandus, on la trouve de plus en plus facilement au rayon des fruits secs, soit telle quelle pour les utilisations en pâtisserie (un peu comme le raisin sec), soit dans des mélanges de graines grave chers très sains et branchés.
cookies-avoine-cranberry
Quoi qu’il en soit, personnellement j’adore ces petits fruits, qui apportent une touche sucrée et acidulée aux recettes. Je vous avais d’ailleurs proposé un crumble abricots cranberry super bon juste là!
Aujourd’hui, je vous propose d’utiliser les cranberries dans une recette de cookies canon à l’avoine. L’avoine permet aux cookies de garder une texture moelleuse et croustillante à la fois. 

Pour réussir la recette, sortez vos œufs une heure avant afin qu’ils soient à température ambiante quand vous ferez la recette.

Comme beaucoup de recettes de cookies, ceux-ci vont s’affaisser au four, aussi espacez les bien sur votre plaque si vous ne voulez pas qu’ils soient tout collés entre eux!
cookies-avoine-cranberry-2

Cookies cranberry avoine

Pour 20 cookies

  • 150 g de farine
  • 175 g de beurre demi-sel mou
  • 100 g de sucre
  • 100 g de cassonade
  • 1 œuf
  • 125 g  de flocons d’avoine
  • 100 g de son d’avoine
  • 100 g de cranberries séchées
  • 1 c. à s. de levure chimique
  • 5 cl de jus d’orange
  • 5 cl d’eau
Versez les cranberries avec l’eau et le jus d’orange dans un bol et passez au micro-ondes 5 minutes à la puissance la plus faible puis laissez refroidir.

Dans un saladier, mélangez le beurre demi-sel mou avec les deux sucres. Ajoutez la farine et la levure. Ajoutez ensuite les flocons et le don d’avoine.
Préchauffez le four à 190°C.

Passez les cranberries dans une passoire. Pressez-les avec un essuie tout pour qu’elles ne soient pas trop humides et ajoutez les aux mélanges.

A la main, formez 20 boules de la taille de grosses balles de pingpong et déposez les sur une plaque allant au four couverte de papier sulfurisé en les espaçant bien.

Mettez au four pour 12 à 15 minutes. Laissez refroidir avant de les engloutir, et stockez dans une boite hermétique.

Gaspacho de tomate coco curry et tartines indiennes

L’été le gaspacho, tout le monde aime ça, c’est frais et ça sent le sud, on entendrait presque les cigales chanter en mettant son oreille dans le bol… Je vous déconseille d’essayer de vérifier quand même hein!

Pour changer un peu, ce gaspacho à base de tomates s’enrichit de lait de coco, curry et autres épices… Hé oui je vous emmène  pour un petit voyage en Inde! Bah quoi, c’est pas parce que c’est l’été qu’il n’y a que le sud comme destination de voyage culinaire, non mais!

J’ai accompagné ce gaspacho de sortes de mouillettes toutes fraîches au chèvre et à la coriandre, qui complètent super bien le gaspacho et permettent de faire trempouille dedans. Si cette recette n’a rien de traditionnellement indien, les saveurs sont là et on a presque l’impression d’embarquer l’espace de quelques minutes pour Bombay! Alors décollez vite!

  gaspacho-indien-4

Gaspacho de tomate, lait de coco et curry

  • 4 beaux oignons grelots
  • 400 g de pulpe de tomates
  • 10 c. à s. de lait de coco
  • 2 c. à c. de gingembre moulu
  • 1 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 c. à s. de curry en poudre
  • 1/2 c. à c. de cannelle
  • 2 c. à c. de sirop d’agave
  • 1 tige de coriandre fraîche
  • 1 pincée de sel
gaspacho-indien
Épluchez et émincez grossièrement les oignons. Dans le bol d’un mixeur, mettez l’ensemble des ingrédients puis mixez à pleine puissance jusqu’à ce que l’ensemble soit homogène.
Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire et servez dans des petits verres.
gaspacho-indien-2

Tartines indiennes

2 tortillas de blé

75 g de fromage de brebis type feta nature
4 c. à s. de crème fraiche
4 tiges de coriandre
1/2 c. à c. de curry
Sel, poivre

Coupez les tortillas pour former des lanières régulières.
Dans un bol, écrasez la feta avec la crème fraiche. Salez, poivrez.
Étalez ce mélange sur les tortillas puis saupoudrez de curry et coupez la coriandre fraîche par dessus.
ajoutez un peu de sel et de poivre si besoin.
gaspacho-indien-3

Confiture de carottes et grenade

confiture-grenade3
Une de mes principales hantises en cuisine est le gaspillage alimentaire. Ça peut sembler cliché de dire ça, mais je ne supporte pas de devoir jeter de la nourriture parce qu’elle est abîmée ou périmée avant de l’avoir mangée. Ça me fait vraiment mal au cœur de penser que certains n’ont rien à manger ( ou pour la viande, que des animaux sont morts pour nous nourrir) et qu’on jette ces aliments sans vergogne. Du coup, je fais une chasse quotidienne aux produits qui s’abîment, et je suis passée pro dans les préparations « récup » qui permettent de finir les fonds de frigo ou de récupérer des fruits plus très jolis. Tartines reblochon/poire sur un vieux bout de pain rabougri, compotée express de fruits défraîchis, soupe de fanes de radis et épluchures variées… Tout y passe, parfois pour les meilleures surprises, parfois pour une bonne coulante de moins bonnes! La recette que je vous propose aujourd’hui est née d’un de ces moments de récup’ qui a bien fini : cette confiture est un vrai régal, la carotte est méconnaissable ( si ce n’est qu’on voit les fils de carotte râpée dans la gelée…) et le mélange avec la grenade est très frais. Un goût surprenant qu’on n’associerait pas du tout à un légume… A tester si vous voulez surprendre pour votre prochain brunch ou petit déjeuner en famille!
confiture-grenade

Confiture de carottes et grenade

  • 200 g de grenade (soit 2 petites grenades)
  • 400 g de carottes  (soit environ 5 carottes)
  • 1 orange
  • 2 c à s de jus de citron
  • 300 g de sucre à confiture
  • 20 cl d’eau
confiture-grenade2
Épluchez et râpez vos carottes. Récupérez les pépins de grenade. Épluchez l’orange, séparez les quartiers puis recoupez-les en trois. Déposez l’ensemble dans une casserole. Ajoutez le sucre, l’eau, et le jus de citron.

Couvrez et mettez à cuire pour 40 minutes à feu moyen, en remuants une fois de temps en temps.

Versez dans des bocaux à confiture stérilisés, refermez et retournez immédiatement le bocal. Attendez qu’elle soit bien froide pour tartiner sur vos brioches, tartines, crêpes…
confiture-grenade4