Sélection de livres du mois de juillet

Pour clôturer ce joli (du moins en majorité) mois de juillet, je vous ai concocté une petite sélection de livres de cuisine qui sent bon les voyages et le dépaysement… Régalez-vous!

8581391534_aca6300150_zPhoto par par zigazou76 @Flickr

La cuisine de la ferme

Des recettes à base de produits frais, nature et savoureux, en provenance directe du poulailler ou du potager!

La cuisine de la Ferme - 100 recettes cottage

Les bonnes recettes à emporter dans sa valise

Rillettes de poisson, courgettes farcies, figues rôties… Des recettes simples et de jolies photos qui sentent bon les produits du soleil! Un livre à emmener en vacances (pour ceux qui ne vont pas légumer à l’hôtel comme moi bien sûr) pour se faire plaisir et passer de bons moments à table en famille!

Les bonnes recettes à emporter dans sa valise

Toasts au guacamole marocain et œuf au plat

En grande fan d’avocat, le guacamole est une préparation qui étrangement ne m’a jamais émoustillée outre mesure. Peut être parce que la majorité des gens pensent que c’est compliqué a faire et préfèrent servir les pots tout faits qu’on trouve au rayon des gâteaux apéritif, et qui ressemble plus à une sauce gélatineuse aromatisée qu’à un quelconque légume écrasé… Mais cette recette avec un bel œuf sur le plat m’a convaincue de redonner une chance au guacamole et de le tenter moi-même… 
oeuf-guacamole-2

La recette est extrêmement simple, mais le mélange d’épices valorise parfaitement l’avocat et j’ai adoré le résultat final! Bizarrement le guacamole froid se marie très bien au jaune d’œuf chaud… 
Utilisez un bel avocat bien mûr pour que la recette soit parfaite!

  oeuf-guacamole-3

Toast au guacamole marocain et œuf au plat

 

  • 1 avocat coupé en 2 dénoyauté
  • 2 c. à c. de jus de citron
  • 1/2 c. à c. de cumin
  • 1/2 c. à c. de coriandre
  • 1 gousse d’ail émincée
  • 1 c. à s. d’oignon émincé
  • 2 tranches de pain
  • 2 c. à s. d’huile d’olive
  • 2 œufs
  • Sel, poivre

Préparez le guacamole : écrasez la chair d’avocat dans un bol. Ajoutez le jus de citron à l’avocat et une pincée de sel, puis l’ail et l’oignon, le cumin et la coriandre.
Toastez votre pain au grille-pain comme vous l’aimez. Pendant que le pain grille, faites chauffer l’huile d’olive à feu doux dans une poêle anti-adhésive et cuisez deux œufs sur le plat. Étalez le guacamole sur le pain puis déposez les œufs.

oeuf-guacamole

Source :
http://food52.com/recipes/27425-moroccan-guacamole-toasts-with-fried-egg

Pudding au chocolat comme ma maman

Le pudding, c’est un peu le plat que tout le monde connait, que tout le monde aime, mais que personne ne fait jamais tout à fait pareil. Et quand vous demandez à l’un ou l’autre sa recette, la réponse est presque invariable : « Chaipa d’trop, je mets du vieux pain et ensuite je dose au pif… Mais ça peut pas se rater t’inquiète pas! »
Erreur! Moi qui suis plutôt bonne cuisinière, j’en ai raté des puddings, et pas qu’un peu! A une époque où j’avais un stock phénoménal de pain et de chocolat à écouler (ne me demandez pas pour quelles obscures raisons) j’ai du en cuisiner 8 différents sur 2 ou 3 semaines et aucun n’était à la hauteur. Trop sec, pas assez moelleux, certains bouts de pain encore trop perceptibles, goût un peu fade… Et au fond, un problème encore plus grave qui se dessinait : ils n’étaient jamais comme celui de ma maman!
Alors bon, décidée à en finir avec ces échecs successifs, j’ai demandé à ma mère comment elle faisait ce fameux pudding de mon enfance. Et là, j’ai du une fois de plus me heurter à un mur : « Oh tu sais, je mets du vieux pain et je fais au pif… » Après avoir remué ses souvenirs dans tous les sens, ma maman m’a quand même donné un indice, un ingrédient que je n’utilisais jamais et s’est avéré faire toute la différence : du flan impérial. Me voilà donc regonflée à bloc, prête à tester une nouvelle recette, les yeux brillant d’une nouvelle lueur d’espoir… Et c’est cette fois chose faite, j’ai trouvé « the » recette comme je l’aime, moelleuse, harmonieuse, goûteuse! Et promis, moi je ne vous dirai pas « oh, c’est juste du vieux pain et ensuite je fais au pif »!
Les doses sont ci-dessous et il ne vous reste qu’à les suivre pour réussir le pudding de vos rêves. Ensuite, vous pouvez varier les ingrédients librement, et en fonction des vieux pains de base, votre pudding n’aura jamais tout à fait le même goût, mais à coup sur, il sera drôlement bon.
Ici j’ai réalisé un glaçage chocolat. Un nappage de confiture peut aussi très bien fonctionner, surtout si vous réalisez un pudding au fruits!
Pour l’imbibage (oui, je sais que ce n’est pas un vrai mot!) des raisins, si comme moi vous vous y prenez a la dernière minute, passez les dans un bol avec le rhum directement au micro-ondes à puissance douce, avec la chaleur ils s’imbiberont plus vite.
pudding-chocolat
P.S. : Si comme moi vous adorez les puddings, flans et pains perdus, alors ce petit livre est pour vous!
Pain perdu, puddings & Cie

Pudding au chocolat comme ma maman

  • Environ 500 g de pain, brioches, croissants rassis
  • 300 g de raisins secs, abricots, pruneaux, dés de fruits ou pépites de chocolat
  • 1 litre de lait chaud
  • 250 g de sucre, vergeoise, cassonade, confiture
  • 4 œufs
  • 10 cl de rhum
  • 1 sachet de préparation pour flan Impérial (ici au chocolat, mais suivant le parfum, la vanille peut aussi faire l’affaire)

Glaçage chocolat

  • 100 g de chocolat pâtissier
  • 5 c. à s. de sucre glace
  • 30 g de beurre
  • 2 c.  à s. d’eau
pudding-chocolat-3

Mettez les raisins dans du rhum 2 heures avant et laissez-les s’imprégner.

Mettez le pain en morceaux dans un grand récipient et versez une partie du lait chaud dessus, laissez le s’imprégner et recommencez l’opération jusqu’à ce que le pain soit bien mouillé et qu’il se dissolve en une pâte épaisse.

Préchauffez votre four à 200°C.

Mélangez les raisins avec la pâte ainsi obtenue, puis incorporez la préparation pour flan, le sucre et les œufs.

Mélangez bien.

Mettez dans un plat allant au four, et enfournez pour 30 minutes.

Quand le pudding commence à être ferme, ajoutez quelques noisettes de beurre sur le dessus, saupoudrez d’un peu de cassonade et remettez à dorer 5 minutes avant de stopper la cuisson.

Laissez refroidir le pudding avant de mettre le glaçage.

Faites fondre le chocolat avec l’eau dans une petit bol au micro-ondes à puissance basse.
Ajoutez le beurre et mélangez à la spatule jusqu’à ce qu’il soit incorporé et que la préparation devienne lisse.
Ajoutez le sucre glace et continuez à mélanger.
Dès que la préparation est homogène, lisse et onctueuse, nappez tout le dessus du pudding.

Mettez au frigo jusqu’à ce que que le nappage durcisse avant de déguster bien frais!
pudding-chocolat-2

Spécialité picarde : le bisteu

Je ne regarde pas assidûment l’émission Le Meilleur Boulanger (parce qu’il faudrait que je pose toutes mes après-midi pour la voir étant donné son heure de diffusion!) mais récemment avec les jours fériés je suis tombée dessus deux fois, et les deux fois cela m’a donné immédiatement envie de cuisiner pour tenter les spécialités que j’y avais vues à la maison! 
La première fois cela a donné la fameuse rabote picarde, une très belle découverte. Me revoici aujourd’hui avec une autre curiosité picarde, le bisteu. Cette tourte aux pommes de terre et lardons a eu un véritable succès lorsque je l’ai préparée. Simple à réaliser et super bonne, je la referai dès que possible! 
Le seul point d’attention de cette recette est la cuisson des pommes de terre. Coupez les bien fines pour les aider à cuire plus vite, et n’hésitez pas à attraper une pomme de terre en passant une fourchette par le trou central pour la goûter, et à rallonger la cuisson si elle vous semble trop juste! 
Personnellement je n’ai pas fait reposer 30 minutes après cuisson car on mourait de faim. Le résultat était excellent mais manquait de tenue. Je pense que le repos doit aider l’ensemble à solidifier pour un service plus facile, donc si vous pouvez, ne vous dispensez pas de cette étape.

bisteu2

Bisteu Picard

  • 2 pâtes feuilletées
  • 600 g de pommes de terre (Bintje)
  • 400 g de lard cru fumé et découenné
  • 15 g d’oignons émincés
  • 4 œufs entiers
  • 60 cl de crème fleurette
  • Sel, poivre
  • Muscade
  • 1 jaune d’œuf pour la dorure

Épluchez les pommes de terre et les oignons. Coupez des lamelles de pommes de terre sans les rincer. Émincez les oignons. Coupez le lard en tranches de 0,5 mm.

Dans un plat à tarte aux bords assez hauts, étalez une pâte feuilletée et mettez une couche de pommes de terre et oignons. Salez, poivrer. Disposez les tranches de lard, remettez une couche de pommes de terre et d’oignons. Salez, poivrez.

Dans un saladier, mélangez les œufs, la crème, le sel, le poivre, la muscade et versez la préparation sur les pommes de terre. Recouvrez avec la seconde pâte feuilletée et faites une cheminée (un trou au centre de la pâte). Dorez la pâte avec le jaune d’œuf.

Mettez à cuire à 175°C pendant 2 h. Laissez reposer 30 minutes avant de servir.

 

bisteu

Curry de pois chiches

C’est à chaque fois avec un peu de réticence que je tente de cuisiner des plats végétariens. Un plat sans viande pourra-t-il vraiment me procurer du plaisir? Voilà la question que je me pose à chaque fois car même si les végétariens clament haut et fort la qualité gustative de leur cuisine, pour un mangeur de viande c’est toujours difficile d’imaginer qu’un plat « légumier » va rimer avec « se gaver ». A fortiori pour un plat comme celui que je vais vous présenter, qui ne contient même pas un féculent raffiné, mais uniquement des légumes secs avec les pois chiches…

C’est là qu’intervient la magie du curry :  comme son alter ego sucré le Nutella, le curry me ferait apprécier à peu près n’importe quel plat, à condition d’en mettre assez.

Au final, ce plat est bon, parfumé, léger, bref un vrai bonheur à tester d’urgence!

curry-pois-chiches3

Curry de pois chiches

 

  • 6 petits navets
  • 200 g de fèves fraîches
  • 1 petite boite de pois chiches
  • 1 litre d’eau
  • 400 ml de pulpe de tomates
  • 1/2 piment émincé
  • 1 c. à c. de gingembre
  • 2 c. à c. d’ail
  • 1 c. à c. de cumin
  • 1 c. à c. et demi de graines de moutarde
  • 1 c. à c. de coriandre
  • 1 pincée de cannelle
  • 1/2 piment rouge émincé finement
  • 1/2 c. à c. de curcuma
  • Sel

curry-pois-chiches

Lavez, épluchez et coupez les navets en petits morceaux.
Écossez les fèves.
Mettez les fèves et les navets avec l’eau et un peu de sel dans un faitout et laissez cuire 15 à 20 minutes à couvert.
Quand les fèves et les navets sont cuits, ajoutez la tomate, les pois chiches et les épices et remettez à mijoter 5 minutes.
Servez bien chaud avec du riz ou des naan!

curry-pois-chiches2

Carrosotto aux poireaux et bacon

Aujourd’hui je vous propose une recette d’accompagnement toute légère et très simple à cuisiner, à condition d’avoir un peu de patience pour couper les légumes finement…
J’ai appelé ce plat « carosotto » car je vous le mets dans le mille, il est à base de carottes cuites comme un risotto. 
Le résultat est un vrai régal prétexte à manger plus de légumes, et peut même faire office de plat complet pour un soir si vous souhaitez manger léger!

carosotto

Carosotto aux poireaux et bacon

 

  • 4 tranches de poitrine fumée émincée finement
  • 175 g de carottes épluchées et taillées comme du riz
  • 1 c. à s. d’ail émincé
  • 150 g de poireau en rondelles
  • 25 cl de bouillon
  • 1 c. à s. de jus de citron
  • 1 c. à s. de persil émincé

Mettez a chauffer une poêle à feu moyen et mettez à revenir les tranches de poitrine fumée pendant 5 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit croustillant. Réservez-le.

Dans la même poêle en gardant le gras de la poitrine fumée, faites revenir l’ail et les poireaux en remuant pendant 1 minute puis ajoutez 1 cuillère à soupe du bouillon de légumes. Mélangez bien puis ajoutez le jus de citron et les carottes. Mélangez à nouveau et poivrez. Laissez cuire pendant 1 minute puis ajoutez le reste du bouillon de légumes. Laissez réduire jusqu’à ce que le liquide soit complètement absorbé. La carotte doit être moelleuse sinon prolongez un peu la cuisson.

Quand les carottes sont cuites, remettez-y  la poitrine, mélangez, puis servez décoré de persil.

carosotto2

Source : 
http://feedproxy.google.com/~r/weightwatcherspointsrecipes/~3/Thqsddvx8LU/carrot-rice-leek-risotto-with-bacon.html

Tarte aux noix de Pécan de Jamie Oliver

 gateau-pecan2 Je ne sais plus si je vous ai déjà parlé de mon amour inconditionnel pour Jamie Oliver. Je pense qu’on est tous d’accord là dessus, sa cuisine est juste parfaite, bonne, classique mais intemporelle, gourmande, familiale, bref je l’idéalise totalement et quand je veux tester une recette pour recevoir, je me tourne souvent vers ses livres pour être sûre de ne pas être déçue. Il a le don pour travailler des recettes basiques mais avec petit truc en plus qui fait que chacun va se demander d’où on tient notre recette et quel est cet ingrédient secret.
gateau-pecan1

Pour l’anniversaire de ma sœur, j’ai donc pioché dans ses livres et j’ai choisi ce gâteau typiquement américain mais pas forcément trop connu chez nous.

Le résultat était du genre canon, même si je vous proposerai un de ces jours une version à ma façon que j’espère encore meilleure!

gateau-pecan3

Tarte aux noix de Pécan et son sirop d’érable

Pour 6 à 8 personnes
1 pâte sablée
55 g de beurre
340 g de sirop d’érable
3 cuillers à soupe de golden syrup
170 g de chapelure, moitié fine moitié grossière
le zeste de deux oranges
2 pommes pelées et râpées
1 morceaux de gingembre de la taille du pouce, pelé et râpé
2 poignées de noix de pécan décortiquées
Étalez la pâte dans un moule à manqué de 28 cm de diamètre, et placez au congélateur pour 1h.
Préchauffez le four à 180°C.
Sortez le moule du congélateur et passez le directement au four pour 15 minutes de cuisson.
Sortez du four et laissez le refroidir.
Dans une casserole, faites chauffer le beurre, le sirop d’érable et le golden syrup.
Ajoutez la chapelure, les zestes d’orange, les pommes, le gingembre, la moitié des noix de pécan.
versez cette préparation sur la pâte et saupoudrez avec le reste des noix de pécan.
Remettez au four et laissez cuire 20 minutes.
Servez avec une boule de glace vanille saupoudrée de thym.

Cheesecake aux myrtilles sans cuisson

Le cheesecake, c’est un peu pour moi le burger du dessert. Comprenez le plat simple, trop bon et déclinable à l’infini (et accessoirement américain) dont je ne me lasse pas, et que je voudrais cuisiner encore et encore jusqu’à détenir la meilleure recette du monde!! (Imaginez moi la bave aux lèvres avec le rire flippant de Gargamel devant une flopée de Schtroumpfs innocents quand je tape ces lignes).
cheesecake-myrtilles3

J’ai réalisé cette recette en m’inspirant librement d’une recette trouvée sur un blog américain.
Le résultat est juste super bon, on a un goût vraiment naturel qui vient des graines et du miel, et la myrtille n’est pas trop acide (je suis une acido-phobique, je ne peux plus ouvrir les yeux et je pousse des cris flippants pendant 10 minutes rien qu’en mangeant une fraise si elle n’est pas mûre au 4 ème degré…).
Autre atout de cette petite recette, elle se tient super bien et ne nécessite pas de cuisson, l’idéal étant par contre de la laisser dormir au frais une nuit pour qu’elle ait le temps de bien prendre!

cheesecake-myrtilles

Cheesecake aux myrtilles sans cuisson

Pour la pâte :

200 g d’amandes
100 g de noix de pécan
100 g de cranberries séchées
3 c a s de sirop d’agave
1 c a s d’huile de noix
Une pincée de sel

Pour la crème aux myrtilles :

650 g de cream cheese
300 g de myrtilles 
2 c à c de miel liquide
3 cuillers a soupe de confiture rouge

Mixez tous les ingrédients de la pâte, puis étalez la dans un gros moule ou 12 petits. Tassez bien avec le dos d’une cuiller pour obtenir un fond compact.

Mettez quelques myrtilles de cote pour la déco. Mélangez l’ensemble des ingrédients pour la crème en écrasant grossièrement à la fourchette pour éclater une partie des baies. Déposez le mélange dans les moules et réfrigérez minimum deux heures, idéalement une nuit.

cheesecake-myrtilles4

Décorez avec les myrtilles restantes et régalez vous!

cheesecake-myrtilles2

Source : http://thetasterevelation.com/no-bake-blueberry-cheesecake/

Grilled cheese façon soupe à l’oignon

grilled-cheese-facon-soupe-oignon   Voilà un bon moment que je tombe régulièrement sur des recettes de grilled cheese (littéralement « fromage grillé ») sur des sites américains et il faut avouer que rien que le titre me semblait fortement alléchant.

Il était temps que je m’intéresse de plus près à cette spécialité. Alors pour votre info, le grilled cheese c’est certes du fromage grillé, mais ce fromage est dans du pain, donc je suis plus tentée d’appeler ça du pain grillé. Le grilled cheese, c’est un peu le croque-monsieur américain, sans jambon, ou la tartine au four façon sandwich. La particularité de ce plat qui s’est  généralisé aux US dans les années 20 est qu’il se cuit souvent à la poêle (même s’il existe quelques recettes au four).

grilled-cheese-facon-soupe-oignon2

Pour ce premier test de grilled cheese, j’ai tenté une version soupe à l’oignon (pleine d’oignons fondus et de gruyère râpé si vous préférez). Le résultat est simplement excellent  quoiqu’un peu riche : un bon petit goût de beurre fondu, le pain bien croustillant mais pas sec, la bonne dose d’oignons et de fromage, bref, un régal!

grilled-cheese-facon-soupe-oignon4

Pain grillé façon soupe a l’oignon

Pour 2 sandwichs

  • 1/2 oignon blanc émincé
  • 1/2 oignon rouge émincé
  • 1 c à s d’herbes de Provence
  • 1 c à c de sucre
  • 2 c à s d’huile
  • 1 c à s d’huile et de beurre
  • 4 petites tranches de pain coupé
  • 2 cuillers à soupe de beurre ramolli
  • 2 à 4 belles pincées de gruyère râpé pour bien couvrir le pain
  • Sel, poivre

Mettez l’huile à chauffer dans une poêle. Faites revenir à feu doux les oignons avec les herbes de Provence, du sel, du poivre, le sucre en poudre environ 10 minutes.
Les oignons doivent ramollir sans brûler.

Tartinez le recto de chaque tartine avec la moitié du beurre ramolli.

Sur une des faces de chaque sandwich, déposez une belle pincée de fromage, puis une généreuse cuiller d’oignon, puis à nouveau du fromage, et fermez le sandwich en appuyant bien pour éviter de faire tomber la moitié du fromage.
Mettez à fondre dans une poêle la dernière cuiller de beurre, puis faites revenir à feu moyen les sandwichs en les retournant délicatement pour que les deux faces soient bien dorées.

Mangez vite et régalez vous!

grilled-cheese-facon-soupe-oignon3
Source d’inspiration :
http://www.tastespotting.com/features/french-onion-soup-grilled-cheese-recipe

Veggie burger aux lentilles corail

Succombant avant Mc do à la pétition qui circule sur internet pour demander des burgers végétariens dans leurs restaurants,
je vous propose aujourd’hui une recette de veggie burger.

Oui oui, vous avez bien entendu! Un burger sans viande! J’avoue que je suis une des premières dubitatives, étant donné que l’intérêt même des burgers réside en grande partie dans le steak. M’enfin, il paraît qu’on peut se régaler avec sa version végétarienne, et je me devais donc de tester et vérifier cela par moi-même.

veggie-burger-lentilles

Bon, j’avoue ne pas être une accro de la viande à la base. Je n’ai pas besoin d’en manger tous les jours, et à une époque j’avais même viré quasi végétarienne, mais ce qu’il faut savoir c’est que ce n’est autre que le burger qui avait fini par me faire repasser du côté des carnivores…

Alors, si le veggie burger avait existé en ce temps là, serais je restée végétarienne toute ma vie?

Je j’irais pas jusque là, mais j’ajouterai juste qu’après avoir goûté le burger ci dessous, je suis allée signer la pétition pour que Mc do s’y mette 🙂

veggie-burger-lentilles-2

Veggie burger aux lentilles corail

pour 2 burgers

  • 100 g de lentilles corail
  • 1 oignon rouge
  • 1 carotte
  • 3 c à s d’ail émincé
  • 75 cl d’eau
  • 1 bouillon cube
  • 2 c. à s. de ketchup
  • 10 ml d’huile de sésame
  • 1 oeuf
  • 1 c. à s. de chapelure
  • 1 c. à s. de flocons d’avoine
  • 4 c. à s. de sauce piment doux thaï
  • 2 mini poivrons
  • 1 cm de gingembre frais
  • quelques pousses d’épinard
  • sel, poivre
veggie-burger-lentilles-3

Faites cuire les lentilles avec l’eau froide, le bouillon club, du sel, du poivre, une cuiller à soupe d’ail émincé et une cuiller à soupe de ketchup pendant environ 10 minutes.
L’eau doit être évaporée et les lentilles assez molles.
Pendant ce temps, râpez la carotte, le gingembre, émincez la moitié de l’oignon et coupez l’autre moitié en cercles. Coupez le poivron en 2 enlevez les graines puis émincez le en lanières d’1 cm environ d’épaisseur.
Préchauffez le four à 200°C
Faîtes chauffer l’huile de sésame dans une poêle, ajoutez le demi oignon émincé, puis au bout de 5 minutes la carotte râpée, le gingembre, les 2 cuillers d’ail restantes. Salez et faites cuire 5 minutes.
Dans un saladier, mélangez les lentilles avec ce mélange de légumes, les flocons d’avoine, la chapelure, les graines de sésame, l’œuf et une cuiller à soupe de ketchup.
Salez, poivrez si besoin.
Faites des boules de la taille d’une petite balle et écrasez-les pour former les burgers. J’ai utilisé des cercles à pâtisserie pour avoir des patties réguliers.
Mettez les burgers sur une plaque à pâtisserie, sur une feuille de papier sulfurisé huilée et faites cuire 20 minutes.  À mi-cuisson, retournez les patties pour que les deux faces soient dorées et déposez sur la même plaque le poivron, arrosez le d’un filet d’huile d’olive.
À la fin de la cuisson, déposez une cuiller de sauce sur chaque face des buns, Puis déposez les patties, les poivrons, la salade dans les buns et dégustez très vite!